Actualité - Bourse - Finance : l'Europe résiste à la lourdeur de Wall Street

Publié le par Gilles Caye

L'ensemble des places européennes à l'exception d'Amsterdam clôturent dans le vert ce soir grâce notamment à un indice allemand du climat des affaires (indice IFO) qui a progressé de manière inattendue au mois de mars à 107,7 contre 107 le mois dernier et 106,5 attendu  (record à 108,7 atteint en décembre 2006)

Le DAX 30, indice phare de la bourse de Francfort progresse ainsi de + 0,43 % alors que Paris grapille ce jour + 0,19 % en terminant à 5587,06 points dans d'assez faibles volumes.
La statistique française du jour n'est pas enthousiasmante avec des permis de construire en recul de 4,4% sur les trois mois d'hiver (décembre à février), la hausse étant sur 12 mois toujours présente à + 6,1 %. Concernant les mises en chantier, celles-ci reculent de 15,1% sur la même période hivernale (+0,8 % annuellement)

Aux USA, la situation est un peu lourde avec un Dow Jones qui accuse un recul de 0,60 % affaibli par la publication d'un indice de confiance du consommateur US (indice du Conference Board) pour le mois de mars ressorti un peu inférieur aux attentes : 107,2 contre 108,5 attendu et contre 111,2 en février.

Avec ce type de statistiques peu enthousiasmantes, le rebond amorcé il y a quelques jours est mis en suspend dans l'attente notamment demain des commandes de biens durables qui avaient affiché en février (pour janvier donc) une baisse importante de - 7,8 % et qui sont attendues en hausse de + 3,5 % par le consensus des économistes.

L'immobilier enregistre, en plus des chiffres toujours élevés concernant les nouvelles saisies immobilières enregistrées le mois dernier comme vu dans l'article précédent, des données toujours en baisse avec la chute de 70 % du bénéfice net du 3 ème constructeur de maisons individuelles aux USA, Lennar Corporation, pour le 1er trimestre. Le groupe indique par ailleurs qu'il ne sera pas en mesure de réaliser ses prévisions financières pour 2007 dans le contexte actuel.

La statistique concernant les commandes de biens durables sera à surveiller de très près et marque une importance particulière dans la mesure où elle se trouve dans son rythme de progression annuelle proche désormais d'un passage dans la zone négative qui n'avait plus été constatée depuis les difficultés économiques rencontrées à partir de 2001. Le mot de récession ayant refait surface il y a quelques semaines, une baisse prononcée des commandes de biens durables pourrait signifier pour les marchés une pré-validation du scénario. Pour visualiser cela au mieux cliquez ICI (1er graphe)

L'enseignement du jour est le découplage relatif des bourses de part et d'autres de l'Atlantique. La statistique de demain est d'autant plus à surveiller car en cas de déception, la zone du gap restant à combler sur le CAC40  comme vu samedi aurait de fortes probabilités d'être travaillée.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article