Actualité - Bourse - finance : L'europe à la fête avec le PIB US

Publié le par Gilles Caye

La croissance aux USA pour le 4 ème trimestre 2006 qui était attendue à + 2,2 % a en fait progressé de 2,5% en rythme annuel (+ 2,0% au troisième trimestre, + 3,3% pour toute l'année 2006, + 3,2% en 2005 et + 3,9% en 2004)

L'indice d'inflation PCE dit 'central' (hors alimentation et énergie) ressort en hausse de 1,8% contre 1,9 % attendu.


Cette publication a propulsé les bourses à un cran de hausse encore supérieur alors que la séance avait démarré vigoureusement en matinée et notamment avec un GAP haussier à Paris (trou de cotation entre les plus hauts d'hier et les plus bas d'aujourd'hui) Pour la seconde fois cette semaine, les bourses européennes semblent profiter pleinement de l'appétit des investisseurs alors que Wall Street est un peu à la peine comparativement, le Dow Jones ne gagnant pour l'heure que + 0,24 %.

Les statistiques décevantes sur l'économie américaine de ces derniers jours ont été balayées du revers de la main par cette révision du PIB qui porte pourtant sur des données passées et dont la nature même de l'ajustement n'est due qu'à une ré-estimation de la valeur des stocks des entreprises de 17,3 à 22,4 milliards $ (amenant l'hypothèse d'un stockage pour cause éventuel de méventes). Paris est ainsi presque ce soir au même niveau de clôture que le 23 mars dernier soit avant la déception liée aux ventes de logements neufs aux USA et à la statistique d'hier, sans compter la baisse du prix des logements anciens.

L'indice CAC 40 termine dans des volumes similaires à ceux de mardi (assez faibles) en hausse de + 1,42 % à 5631,53, en tête des places européennes ignorant la hausse du pétrole (> 64 $) et les tensions géopolitiques entre le Royaume-Uni et l'Iran. Le dollar profite de la statistique du jour en regagnant notamment + 0,80 % contre le yen.

Demain verra une véritable 'pluie' de publications et statistiques en Europe et aux USA avec en point d'orgue l'indice des directeurs d'achat US et la confiance du consommateur suivant l'indice dit 'Michigan'.

Après des bons scores dans la nuit sur les bourses asiatiques, les scores européens mettent en avant le tri actuel 'par zones' réalisé par les opérateurs actions qui relègue les places US à l'arrière-plan. Si le CAC 40 voit sa moyenne mobile à 20 jours pointer à nouveau vers le haut comme pour le Dow Jones, ce dernier se trouve toujours sous sa moyenne mobile à 3 mois contrairement à l'indice parisien.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article