Actualité - bourse - Finance : Francfort, Amsterdam et Paris en pleine aspiration haussière avec les financières

Publié le par Gilles Caye

Voici une séance soutenue en volumes qui aura propulsé le CAC 40 largement au-delà des 5800 points puisque celui-ci termine en hausse de + 1,25 % à 5861,97 points à un niveau plus vu depuis février 2001. Détail renforçant encore l'engouement acheteur, le CAC clôture sur ses plus hauts du jour sans qu'aucune temporisation en cours de journée n'ait réellement été enregistrée. Par ailleurs, une réaccélération a eu lieu au moment de l'ouverture de Wall Street bien que le Dow Jones ne présente qu'une hausse de + 0,89 % actuellement.

Graphiquement parlant, nous assistons là à un débordement assez remarquable et plutôt rare à la hausse de biseaux ascendants qui plus est assez nombreux (Dow Jones, DAX 30, Amsterdam) et bien sûr concernant le CAC.

Le retour inlassable des rumeurs sur la banque néerlandaise ABN AMRO  (ayant maintenant 4 prétendants déclarés, Fortis étant entré dans la danse) aura sonné la charge  des  acquisitions de financières et autres bancaires (BNP, SG et AXA sont aux 3 places du podium du CAC à plus de + 2,50 % / Commerzbank : + 3,86 %, Deutsche Bank : + 3,45 %), Amsterdam emmenant la hausse à + 1,61 %..devancée par Francfort extrêmement en forme comme vu samedi progressant de + 1,75 %.

Autre constation qui devient récurrente ce printemps : une hiérarchisation de plus en plus marquée des bourses suivant la qualité de la croissance interne des pays concernés...l'europe devant les USA, l'Allemagne en plein retour passant devant tout le monde..et aujourd'hui l'Espagne en perte de vitesse par rapport aux mois passés ne progressant plus que de + 0,35 %, les interrogations sur la croissance et l'immobilier étant là aussi présentes. Ceci est un peu schématique mais à tendance a se renforcer dans une thématique de rotation internationale qui fait également le jeu de la hausse de l'Euro.

Mais plus fondamentalement, c'est la progression des ventes de détail aux USA qui aura été d'un soutien majeur tout au long de la journée celles-ci ayant progressé de + 0,7 % contre + 0,6 % attendu pour mars. C'est surtout la révision  concernant février de + 0,1 % à +0,5 % qui aura marqué favorablement les esprits. Sur un an de mars 2006 à la fin du mois dernier la progression est de + 3,8 %. Voilà qui aura mis de l'enthousiasme parmi les investisseurs en proie jusque là à des doutes sur les répercussions de la baisse de l'immobilier sur le consommateur...
En 'creusant' un peu la statistique, il apparaît néanmoins que la hausse de 3,1% du prix de l'essence a été un soutien pour le chiffre de mars. L'automobile est en régression passant de + 0,9 % à + 0,4 % d'un mois à l'autre
. Les ventes d'électronique d'électroménager baissent de 1,9% et celles des grands magasins de 0,2 %.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article