Actualité - Bourse - Finance : temporisation sur les plus hauts

Publié le par Gilles Caye

Le CAC 40 a terminé en très légère baisse de - 0,05 % à 5944,44 points dans une configuration purement 'suiviste' par rapport à Wall Street qui a connu hier soir  un vent d'euphorie à la hausse une fois les 13 000 points dépassés pour gagner les 13100 points (cf. Dow Jones - Analyse technique - 26.4.07 : record historique sur la résistance moyen terme)

Ce mouvement porté par les bons résultats publiés par les sociétés a été prolongé dans la nuit à Tokyo qui a profité de cet élan pour gagner + 1,12 %, amenant les places européennes et Paris à ouvir, dès l'ouverture, un gap haussier (zone de cours non traitée entre les cours d'hier et de ce matin) qui permis d'aller chercher rapidement les 5981 points (cassant la résistance à 5860 vue hier) avant de revenir à l'équilibre, l'approche des 6000 étant pour l'heure entre les mains des vendeurs.

Si l'afflux de liquidités (levés de fonds pour les fonds d'investissements, dettes, effets de levier, titrisation etc...) est un des moteurs essentiels de cette hausse, force est de constater que les résultats des sociétés sont également un des fondements de la tendance actuelle avec par exemple :

- Exxon Mobil dont le résultat net au 1er trimestre est en hausse de + 10 % par rapport à la même période de 2006.
- Ford a limité sa perte de 1,4 Mds $ à 282 mds $
- Apple est largement au-dessus présentant un bnpa (Bénéfice net par action) de 0,88 $ contre 0,64 $ attendu (cote actuellement près de 100 $ en hausse de près de 5 %)
- 3M est en tête du Dow Jones en hausse de près de 4 % pour les mêmes raisons de dépassements des attentes des analystes financiers

Bref, il y a là une surprise, légère mais favorable, même si tous les résultats ne sont pas encore connus, par rapport au ralentissement escompté par les opérateurs de la croissance des bénéfices des sociétés dont nous avions parlé juste avant que ne s'ouvre cette période.
La bonne gestion des ressources globales des entreprises, leur vision mondiale des affaires leur permettant de les allouer au mieux de leurs intérêts de même que le relais assuré par la croissance européenne et asiatique face au ralentissement US s'expriment là très clairement en de nombreux endroits.

En France, c'est notamment France Telecom en tête ce soir à + 3,20 % (21,63 €) et  surtout Sodexho Alliance (sorti du cac) en hausse de + 4,28 % qui a été favorisé pour des résultats très favorables quant à leur croissance.

Sur ces éléments dits 'fondamentaux' on peut d'ailleurs ce soir un peu affiner ce que nous avons vu jusque là dans la différence d'appréciation existant entre le marché actions et le marché des changes. Le marché des changes est plus sensible aux chiffres de l'économie US alors que le marché actions est plus sensible aux chiffres des sociétés qui tirent pour partie leurs ventes et leurs résultats de zones géographiques en dehors des USA. Pour autant, en ce qui concerne l'Allemagne, les 2 portent la bourse et le DAX ce soir à nouveau en tête du palmarès européen à + 0,60 %, l'idée d'une santé économique outre-rhin retrouvée tranchant avec les craintes immobilières espagnoles et portant le différentiel de performance entre Francfort et Madrid à près de  7 % en 15 séances de bourse.

Vous voyez ainsi là actuellement comment en différents endroits les données économiques, les résultats des sociétés, le contexte et la psychologie des investisseurs amènent à des performances et des sens d'évolution diamétralement opposés, la position actuelle américaine étant parfaitement imagée par une performance relative en 15 séances 'pile poil' au milieu de celle de Francfort et de Madrid qui rappelle les statistiques mitigées rencontrées ces derniers jours dans l'ensemble.

L'euro reperd un peu de terrain sur le dollar grâce à des statistiques hebdomadaires sur le chômage aux USA en baisse de - 20 000 mais reste sur ses plus hauts aux alentours de 1,36.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article