Actualité - Bourse - Finance : les anticipations et les rumeurs maîtresses du marché

Publié le par Apprendrelabourse.org

La journée n'aura pas été avare en matière de rebondissements avec une chute en début de séance prolongeant la faiblesse d'hier et un retour assez prononcé dans le vert des principales bourses européennes et américaines grâce aux statistiques économiques  aux USA et au retour d'une rumeur. Explications :

- la Société Générale qui aura été au centre des spéculations haussières ces dernières semaines et des dégonflements de celles-ci ces dernières heures a déclaré par la voix de son Président que 8 autres banques seraient susceptibles d'être intéressées par la banque qu'il dirige...au sein desquelles se trouve Unicredito...Il n'en fallait pas plus pour que les achats 'sur rumeurs' repartent  à 16 H 09... l'action terminant en hausse de + 3,95 % à 155,70 € en tête du CAC 40. Ceci emmena tout le secteur à la suite que ce soit sur BNP  (+ 1,48 %) ou Deutsche Bank ( + 1,87 %). La banque allemande alors en perte par rapport à hier pris également le chemin de la hausse et regagna en fait 2 % à partir de 16 H 13.

- L'autre élément de soutien plus fondamental aura été le fait d'un indice des prix à la production aux USA inchangé pour son indice de base (n'incluant pas l'énergie et l'alimentation) contre + 0,2 % anticipé. Il s'agit en plus du second mois où ce chiffre reste inchangé. Pour l'indice global par contre, en raison du prix du pétrole, les prix ont progressé de + 0,7 % (+ 0,6 % anticipé). Sur un an l'inflation globale ressort à + 3,2 % mais se limite à  + 1,5 % pour l'indice dit 'de base'. Voilà une information qui a rassuré les investisseurs après les déclarations de l'ensemble des banques centrales appelant à rester vigilant sur l'inflation et faisant naître chez un nombre d'opérateurs en croissance des anticipations de baisse des taux...pour soutenir l'activité..

..qui pourrait en avoir besoin avec les chiffres des ventes au détail qui ont été publiées toujours aux USA pour le mois d'avril en baisse de - 0,2 % (+ 0,4 % attendu) Le chiffre de mars a par contre été révisé en hausse de + 0,7 % à 1 %. Sur 2 mois donc, le niveau est supérieur a ce qui été finalement attendu mais avril présente un ralentissement assez net.

D'un point de vue graphique, le CAC aura trouvé un support à nouveau important avec sa moyenne mobile à 20 jours pour terminer en hausse de + 0,63 % à 6050,63 retrouvant le canal haussier après l'avoir quitté quelques heures auparavant. Une prochaine revue graphique permettra tout prochainement de resituer le mouvement très volatil du jour dans son contexte global. Cette journée se solde par la seconde plus forte amplitude de cotations à Paris depuis la séance du 27 février et la plus grande amplitude haussière entre ouverture et clôture d'une même séance depuis le rebond consécutif à la correction du printemps 2006 soit à la mi-juillet 2006.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article