Evolution de l'indice des 500 plus grosses valeurs US : quels sont les signaux ?

Publié le par Gilles Caye

    Nous avions le 14 février dernier abordé pour la 1ère fois le S&P 500 qui représente l'indice des 500 plus importantes sociétés cotées américaines. En le couplant avec l'indicateur de tendance MACD que nous avions alors découvert un peu plus en détail, nous avions observé une similitude de comportements historiques  qui s'est à nouveau révélée intéressante pour comprendre la force d'une tendance et en approcher sa probabilité de retournement. La (re)lecture : Evolution de l'indice des 500 plus grosses valeurs US : l'histoire se répète ? est très recommandée pour aborder ce qui suit.

Voyons donc aujourd'hui après le DAX au-delà de sa résistance moyen terme, du Dow au-delà de sa résistance (et donc devenue support depuis notre article) et d'un CAC 40 au-delà des 6000 ce qu'une visualisation d'un indice large (vu le nombre de valeurs) peut nous apprendre :

    En données hebdomadaires, on perçoit qu'après chaque hausse des cours se forme une divergence avec la MACD qui vient ensuite flirter avec sa ligne de signal (en rouge) se terminant par une fin de tendance et un changement de tendance. Ce que nous avions observé sur 2006 et 2007 lors du précédent article était déjà en vigueur en 2004 et 2005...voilà donc à priori un signal intéressant, le 1er graphe donnant encore plus de recul qu'en février. Pour l'heure..rien de comparable malheureusement le mouvement est moins 'typique'.

A tout le moins on constate que si l'indice devait aller au-delà de sa résistance , il y a une saturation du RSI (indicateur mesurant les zones de tensions comme indiqué sur le 2nd graphe) qui se retrouve sur la MACD. LA MACD ne semble pour l'heure cependant pas disposer à se courber contre la divergence (en rouge) ni vouloir croiser sa ligne de signal. Nous avons également une convergence de fond (en vert) sur le RSI et la MACD validant la tendance haussière.

Sur le 2nd graphe qui permet de 'zoomer' sur les dernières semaines en données journalières, on retrouve néanmoins la configuration classique du couple S&P 500/MACD avec tous les ingrédients maintes fois observés : 

  • - divergence cours/indicateur
  • - indicateur longeant sa ligne de signal
  • - cassure à la baisse de la ligne de signal

Qu'en conclure ? Tout d'abord le retournement de situation constaté partout vendredi n'est pas étonnant graphiquement avec des indices saturant sur leurs résistances MT (un peu au-dessus, dessus ou en-dessous suivant les cas). C'est en fait la continuation de la tendance haussière à un stade et  à une vitesse supérieurs qui se joue ici. Tentatives repoussées sur tentatives repoussées sont fréquentes. Sur le S&P500 précisément, l'élément majeur est l'accélération haussière en cours avec ce couloir ascendant 'parabolique' moyen terme. Après des résultats meilleurs qu'attendus au 1er trimestre (maintenant derrière nous) et une spéculation tous azimuths (durable ?), la continuation haussière du S&P 500 le long de sa droite de résistance verte a besoin d'un nouveau moteur haussier (baisse des taux ?). La faiblesse actuelle ne remettrait pas en cause éventuellement jusqu'à 1450 points la tendance haussière ET et le mouvement d'accélération MT.

Publié dans TRADER - TRADING

Commenter cet article