L'euphorie est à l'oeuvre à Paris et Francfort (Actualité - bourse - Finance)

Publié le par Gilles Caye

Francfort tire l'ensemble des places européennes à la hausse dans un climat général porté par les rumeurs d'OPA, les rachats effectifs ou supposés et les spéculations tous azimuths qui maintiennent sous pressions haussières les marchés actions, sans compter quelques recommandations à la hausse par de nombreux bureaux d'analyses financières émanant de banques ou de brokers.

Ainsi Siemens progresse de + 4,13 % dans un climat de spéculation sur le nom du futur Président du groupe après de nombreuses démissions de dirigeants ces derniers jours dans un climat d'affaires de corruption. Cela n'empêche nullement les rumeurs de marché prêtant au géant allemand ou au groupe ABB des volontés de rachat du français Legrand qui clôture en hausse de + 5,91 % ce soir.

Toujours en Allemagne, Bayer a pris + 3,46 % dans la journée sur information de la vente de sa branche plastique par le géant américain General Electric. En France, UBS revu à la hausse son objectif de cours pour Arcelor-Mittal de 44 à 48 € permettant au cours de prendre + 2,82 % sur la séance. Exane (bureau d'études appartenant à BNP) a même relevé son objectif de 50 à 60 € sur la valeur.

Enfin parmi les très nombreux exemples actuels, la fusion entre Unicredito et Capitalia semble en voie de se concrétiser. Alors que dans le cas d'une opération de fusion isolée, la cible supposée au départ (Société Générale) aurait tendance à voir son cours dégonfler assez vivement, il n'en est rien montrant actuellement le climat général d'euphorie à la moindre bonne nouvelle portant sur un rachat ici ou là. SG prend + 0,28 % à 150,57 € ce soir.

Sur un plan plus global, la publication des premières estimations de l'indice de confiance des consommateurs (Reuters-Université du Michigan) a surpris par sa performance à 88,7 contre 87,1 en avril et contre 86,5 attendu, les anticipations des ménages étant en hausse de 75,9 à 79 et ce, dans un climat d'inflation en hausse sur les prix du pétrole qui s'approche des 70 $ le baril.

Francfort clôture en hausse de + 1,44 % à 7607,54, Paris gagnant + 1,23 % à 6101,14 points exactement dans des volumes presque double de ceux observés hier et très remarquable pour une période de 'pont' avec un jour férié soit un record plus vu depuis novembre 2000.

Wall-street reste beaucoup plus 'sage' avec une hausse du Dow Jones de + 0,43 % à l'instant sans gros écart à la hausse ou à la baisse. La semaine prochaine verra surtout jeudi et vendredi les statistiques de commandes de biens durables être publiées avec les ventes de logements neufs et anciens mais dans un climat comme celui-ci c'est plutôt le calendrier des rumeurs et des rachats qu'il convient d'avoir sous les yeux pour comprendre la dynamique et la psychologie actuelle.

Comme d'habitude, des articles sont à suivre durant le week-end.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article