Bourse : un rebond sans bavure

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 termine en hausse de + 1,90 % à 6047,23 points dans un rebond unanime en Europe, Londres fermant la marche à + 1,38 % et Francfort prenant la tête à + 2,19 %.

L'indice français aura réussi sur une seule séance à cumuler des volumes très importants à près de 10 milliards d'euros échangés sur la séance (les plus forts depuis le 20 avril) et à s'affranchir de nombreux niveaux graphiques comme:

  • - la résistance de court terme à 5950 en réalisant dès l'ouverture un gap haussier (ou trou de cotation avec la séance d'hier),
  • - la cassure de la résistance des 6000 (puis 6010)
  • - et clôture au plus haut du jour
  • - au-delà de la moyenne mobile des cours sur 20 jours

Les fondements de cette hausse (la plus forte depuis janvier)  ont été trouvés largement dans la publication hier soir d'un communiqué de la Banque Centrale Américaine concernant l'économie US  qui avait rassuré les opérateurs sur l'inflation permettant au Dow Jones de clore hier soir à + 1,41 %. Le démarrage du jour 'en trombe' était donc largement anticipé, la publication ce matin de l'inflation de la zone euro venant supporter le mouvement puis la continuation haussière de Wall Street pour l'heure à + 0,57 % prît le relais.

Le marché obligataire s'est en effet ressaisi grâce à la publication par Eurostat (Agence de statistiques de l'Union Européenne) d'une hausse des prix à la consommation en hausse de + 0,2 % en mai et de + 1,9 % sur un an qui confirme la 1ère estimation de fin mai et qui se trouve sous les 2 % tels que souhaités par la BCE.

Concernant l'indice des prix à la production aux USA (dit 'PPI'), ceux-ci se sont élevés à + 0,9 % en mai à cause des prix de l'énergie prenant + 4,1 % (essence : + 10,2 %) contre + 0,6 % anticipé par les économistes. L'indice de base (donc sans l'énergie et alimentation qui sont des éléments dits 'volatils') la hausse n'est plus que de 0,2 % conforme aux attentes. Sur un an, cela donne + 4,1 % pour l'indice global et seulement + 1,6 % pour l'indice de base, ce qui reste sous la borne des 2 %, là aussi, telle que souhaitée par la Fed.

Dans un contexte de craintes sur l'inflation, cette statistique aurait pu refaire basculer les taux à la hausse, les obligations à la baisse et donc les actions reperdre de leur 'superbe' du jour...peu importe...car rien n'est plus puissant que les paroles de la Fed qui venait quelques heures auparavant de rassurer les investisseurs sur le sujet..."les opérateurs suspendus aux lèvres de la Banque centrale américaine" ont donc continué leur chemin haussier...le transformant même en 'engouement' pour les actions à partir de l'ouverture de Wall Steet pour finir comme décrit plus haut.

Ce n'est ainsi pas tant le niveau d'inflation réel ou supposé qui compte mais le regard que porte la Fed sur le sujet qui va déterminer les taux d'intérêt et le niveau des dettes et des liquidités qui vont continuer à se répandre dans l'économie. Si la Fed n'indique pas d'inquiétude complémentaire..tout peut revenir dans l'ordre. A tout le moins, 10 jours après avoir exprimé son attention particulière sur l'inflation et laissé entendre que les anticipations de baisse des taux étaient un peu rapides pour ceux qui s'y adonnaient, remettre 'le couvert' à nouveau hier soir aurait été du plus mauvais effet...

Pour comprendre les grands mouvements des marchés financiers, il faut ainsi en quelque sorte regarder la Fed entrain de regarder l'inflation et bien écouter ce qu'elle nous dit voir...l'analyse de tel ou tel sur l'inflation, sa mesure réelle ou supposée  étant des éléments des plus secondaires et je ne parle pas de l'analyse que je pourrais en faire ou que nous pourrions en faire sur ce site aussi nombreux que nous soyons.

Sanofi ne profite malheureusement pas du mouvement en baisse de - 6,33 % à cause du rejet de son médicament contre l'obésité par l'administration américaine. Ce sont ainsi quelques points perdus pour le CAC aujourd'hui à cause de cette valeur importante montrant le niveau de ferveur élevé du jour.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article