CAC 40 : net rebond sur les 6000

Publié le par Apprendrelabourse.org

Les bourses européennes se sont offertes une belle séance de rebond après 5 séances dans le rouge un peu partout, Francfort reprenant la tête du palmarès avec une hausse de + 1,54 %, aucune des 30 valeurs du DAX ne terminant dans le rouge alors qu'à Paris les bancaires sont restées sous pression, Société Générale perdant à nouveau - 0,42 %. Le CAC 40 reprend néanmoins + 1,09 % sur la séance et clôture au-delà des 6000 points à 6006,31 exactement dans des volumes habituels mais reste sous sa moyenne mobile des cours à 20 jours. Le mouvement a été profond et entretenu par la forte hausse de Total qui a cassé une résistance vieille de 2 ans à 57 € le 14 juin dernier sur laquelle le titre est revenu s'appuyer hier pour rebondir aujourd'hui fortement de + 3,24 % confirmant a priori que les niveaux des 50/57 € visités à de nombreuses reprises ces derniers mois appartiennent sans doute au passé.

Le mouvement de ce jour est essentiellement correctif en réponse aux pertes passées de ces derniers jours assez vifs en Europe, les opérateurs étant dorénavant dans l'attente du communiqué de la Banque Centrale Américaine à 20H15 qui devrait selon toute vraisemblance maintenir les taux US à 5,25 %.

Le PIB US pour le 1er trimestre est ressorti en hausse de + 0,7 % en chiffre définitif après des estimations de + 1,3 et + 0,6 % n'ayant pas d'incidence sur les cours, la dernière variation étant conforme aux anticipations et s'agissant de données qui appartiennent désormais...au passé.

Si les inscriptions au chômage semaine dernière se sont révélées être en baisse de - 13 000 rassurant sur la vitesse de croisière de l'économie américaine, les résultats de KB Home, constructeur immobilier, en perte de - 148 M $ contre un bénéfice de + 205 M $ l'an dernier sont venus rappeler les difficultés dans le secteur.

En Europe, les données concernant la croissance de la masse monétaire dite M3 (soit la mesure la plus large) sont ressorties à + 10,7 % contre + 10,4 % en avril et contre + 10,3 % attendus alors que mars était monté jusqu'à + 10,9 % à un plus haut de 24 ans. Ces informations qui font état d'un niveau de croissance de la monnaie en circulation à un ryhtme près de 2,5 fois le niveau maximal de + 4,5 % que la BCE a comme objectif plaide pour des anticipations  d'une voire de 2 hausses supplémentaires sur les taux de l'euro à compter de septembre, une masse monétaire évoluant à trop rapidement annonçant souvent de l'inflation. La Banque Nationale Suisse a également fait savoir ce jour dans un rapport quelle était prêt à relever ses taux à l'avenir (2,5 % actuellement) si besoin est. La hausse des prêts au secteur privé s'est élevé à + 10,3 sur un mois  dans l'euroland.

Dans l'attente du communiqué de la FED et après confirmation du ralentissement américain au 1er trimestre, il convient de se rappeler que si l'économie a ralenti les entreprises américaines ont vu leurs bénéfices après impôts toujours au 1er trimestre progresser de + 1,7 % contre une première estimation de + 1 % seulement et de + 0,8 % au 4ème T06 (source : dépt du Commerce)

Le Dow Jones attend patiemment 20H15 en hausse très légère de + 0,13 % à 13 445,61 points.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article