Cloture Bourses : Temporisation mais hésitation

Publié le par Apprendrelabourse.org

La baisse s'est calmée en Europe mais nous sommes encore loin du rebond, Amsterdam, Zurich, Milan, Londres et Madrid ferment la séance sur des scores compris entre - 0,01 et - 0,55 %, seules Paris et Francfort arrivent à se parer d'un vert très pâle à + 0,04 et + 0,06 % respectivement. Sur le CAC 40 qui cote ce soir 5646,36 points, les volumes ont été en réduction par rapport à la séance de vendredi mais restent à des niveaux élevés pour une fin juillet.

Les prix à la production en France (+ 0,2 % en juin et + 1,9 % mais + 2,5 % hors énergie et produits alimentaires) ainsi que la correction des premières estimations de l'inflation en Allemagne parue vendredi ( + 0,5 contre + 0,7 % sur un mois et + 2 contre + 2,2 % en annuel) n'auront pas été de nature à modifier le parcours journalier des places boursières, la crise du crédit étant passée de l'arrière-plan à l'avant-scène comme nous avons pu le constater semaine dernière.

L'information du jour la plus intéressante réside ainsi sans doute dans la baisse de l'indice mondial de confiance des investisseurs institutionnels (Banques, Assureurs, fonds d'investissement, de pension, caisses de retraites ou de prévoyanve etc...) à 87 contre 97,7 en juin et qui se décompose comme suit :

  • - Usa :        95,8 contre 107
  • - Europe :    90,4 contre 98,1
  • - Asie :        83,5 contre 84


Ce sont les valeurs bancaires qui ont le plus souffert à nouveau à l'image de Société générale qui perd à nouveau - 1,77 % ou Commerzbank de - 2,96 % à Francfort en réaction aux craintes vivaces sur le crédit de manière générale. Pour autant, une des toutes premières banques au monde, HSBC (sino-britannique ayant racheté le CCF en France en 98) et qui avait été au coeur des premières bourrasques boursières liées à la crise du crédit immobilier en Février avec le licenciement de son dirigeant a présenté aujourd'hui un bénéfice avant impôts supérieur de + 6,7 % par rapport aux anticipations des analystes. La décision d'arrêter les financements de type 'subprime' il y a quelques mois n'a pourtant pas empêché les provisions pour créances douteuses de progresser de + 63 % à 6,346 milliards $ contre 3,69 il y a 12 mois en arrière, les crédits mettant toujours un certain temps pour révéler leur véritable nature... HSBC termine à Londres en hausse de + 1,36 %, calmant un peu les esprits.

La semaine verra la publication de résultats semestriels pour 12 sociétés du CAC 40, ceux-ci étant jusqu'ici plutôt satisfaisants avec une proportion importante de sociétés réalisant des résultats au-dessus des attentes avec cependant quelques déceptions bien sûr. Un point complet sera fait une fois que l'état d'avancement des publications sera plus complet mais nous avons là un soutien fondamental assez important notamment dans les perspectives évoquées par les dirigeants de sociétés pour l'heure.

Le Dow Jones reste coïncé sur son support tel que vu dans Dow Jones - Analyse graphique : à nouveau sur un niveau important et cote actuellement 13 289 points en hausse de + 0,18 %... juillet est donc bien parti pour signer le top tail le plus important de la décennie passée pour l'indice américain.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article