Bourses : hésitations entre résultats des sociétés et crédits immobiliers US

Publié le par Apprendrelabourse.org

  Après un démarrage en hausse au-dessus des 5700 points dans le prolongement de la fin de séance explosive à Wall Street hier soir, l'indice CAC 40 se sera replié pour finir en hausse de + 0,49 % à 5682,07 points, toujours sous sa moyenne mobile à 200 jours, en raison de la permanence du problème immobilier US sur les écrans des opérateurs et au rythme des nombreux résultats trimestriels de sociétés qui ont été publiés aujourd'hui. Les volumes restent imposants pour une 1ère quinzaine d'Août.

Champion toutes catégories du jour, le finlandais Nokia a fait paraître des résultats en hausse de + 146 % faisant grimper l'action de plus de 7 % à Helsinki, le titre étant toujours en hausse actuellement à New York de + 7,46 % pour NOKIA ADR. Forte hausse également de la société gestionnaire des bourses NYSE-Euronext qui voit son bénéfice par action (Dit BNPA ou BPA) passer de 0,39 à 0,62 $ pour le 2nd trimestre comparé au 2nd Trim06.

En France, ce sont les résultats de la Société Générale, très attendus qui ont été sous les projecteurs avec une progression du résultat net du 2nd trimestre de + 32,7 % qui a rassuré le marché, le titre prenant + 4,30 % à 129,89 € ce soir dans des volumes fournis alors que la banque se dit peu exposée sur le segment du subprime. A l'inverse, Total, perd - 2,32 % à 56,06 € en raison d'une baisse de son résultat net trimestriel de - 1 % à cause du prix des matières premières et, si les résultats sont plutôt conformes aux attentes, des craintes de voir les objectifs initiaux pour l'année ne pas être respectés ont alourdi le titre. Aux USA, Starbucks, Disney ou encore Prudential  (assurance) ont publié des résultats conformes ou supérieurs aux anticipations.

Les craintes sur le crédit immobilier auront été moins importantes mais sont marquées par un ancrage de plus en plus profond au fil des jours. Ainsi si des décrochages de cours se font à la baisse encore aujourd'hui, d'autres valeurs récupèrent montrant une relative quiétude et sélectivité sur le secteur et non plus des ventes à tout-va, le nombre de clignotants ayant viré au rouge faisant s'intaller par contre clairement le problème dans le paysage boursier.

Ainsi, IKB qui vient d'être recapitalisée par sa maison-mère est passée ce jour de 17,18 € à moins de 10 €, finissant en baisse de - 28,35 % à Francfort, American home reprend + 58,78 % mais "d'anciennes" valeurs qui avaient fait la 'Une' lors de la purge de février / mars sont remises à mal à l'image de Accredited Home Lenders Holding qui dévisse de - 44,82 % à Wall Street ramenant la valeur sur ses plus bas niveaux historiques à près de 4 $ contre un plus à 60 $ l'an dernier.

Cette sélectivité se rencontre également en France avec une sanction sur Dexia, 2nd plus forte baisse du jour à - 2,28 %. La valeur franco-belge active notamment dans les prêts aux collectivités serait la banque française la plus exposée aux défaillances actuelles... et ne profite donc pas du mouvement d'impulsion initié par SG comme vu plus haut.

La Banque Centrale d'Angleterre ainsi que la Banque Centrale européenne ont fait part ce jour du maintien de leurs taux directeurs à 5,75 % et 4 % respectivement, la seconde mettant en avant sa 'grande vigilance' vis à vis de l'inflation laissant donc peu de doute sur la hausse prochaine de + 0,25 % des taux d'intérêts. En Angleterre, la plupart des économistes s'accordent également pour anticiper une hausse à 6 % d'ici 6 mois alors que les taux d'intérêts sont déjà les plus hauts depuis le début des années 90.

En Europe, les prix à la production ont progressé de + 0,1 % en juin et de + 2,3 % sur 1 an alors que la hausse des commandes à l'industrie aux USA ont déçu avec une progression limitée à + 0,6 % en juin contre + 1 % attendu mais après - 0,5 % en mai. Cependant, hors transport (donnée très volatile avec + 7,1 % en juin  et - 7,1 % en mai), les commandes reculent de - 0,5 % soit la plus forte baisse depuis les - 2,5 % de janvier (explication : moins de commandes de métaux de base et d'ordinateurs)

Le Dow Jones continue sa progression porté par les résultats et prend + 0,52 % à 13 432,85 points.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article