CAC 40 - Analyse Technique : La tendance long terme en prise avec le court terme et quelques détails

Publié le par Gilles Caye

Le passage dans la zone sous la droite de support à long terme aura marqué avec la cassure de la droite en marron le niveau d'accélération comme évoqué avec un passage sous les 5300, zone essentielle sous laquelle, la tendance long terme datant de 2003 serait très compromise. C'est d'ailleurs là que c'est joué le plus gros des débouclages de positions spéculatives et le lendemain l'annonce historique et surprise d'une baisse de taux à destination des banques. A nouveau la perception que le court terme et le très court terme sont les détenteurs de l'issue de la tendance haussière sur ces niveaux est totale. A ce titre si les droites en gras représentent les tendances les plus lourdes, c'est le mouvement récent pillonant la tendance pluri-annuelle qu'il convient de bien cerner. Cet aspect déjà souligné précédemment semble encore plus critique.

Le passage de la droite baissière marron doublé de violet marque dans un premier temps un niveau d'accalmie essentiel mais la cassure haussière n'est pas complète encore. Une nouvelle rupture baissière recèle un potentiel de décrochage encore plus violent que jeudi avec un gap oublié, absolument minuscule mais positionné entre les séances du 11 et du 14 août 2006 qui n'avait pas été complètement comblé pour moins d'un demi-point près et qui est un des points de démarrage de cet empressement haussier constaté depuis près d'un an. L'attirance, en cas de nouveau dérapage, vers cette faiblesse graphique pourrait être fatale pour la tendance LT.

L'autre élément à la hausse cette fois est constitué du gap laissé béant entre les plus bas de mardi et les plus hauts de mercredi  se chevauchant là aussi avec la tendance LT.

--------------------------------------

Un autre titre de l'article aurait pû être : des potentiels équilibrés en situation de danger pour la tendance LT. 'Très bien Gilles, super mon cher monsieur et donc on est pas plus avancé' ...à un moment donné où les choses semblent assez cruciales, la tendance LT semblant compromise.

C'est en tout cas l'occasion pour vous rendre compte que si l'analyse graphique est intéressante, elle ne repose que sur des éléments qui s'appuient sur le passé, l'extrapolation ou la sur-anticipation étant ici une activité dangereuse qui pourrait  vous mettre dans des dispositions reniant ce type d'approches ou vous amener à prendre des décisions dangereuses ou à tracer les droites qui vous arrangent. L'analyse graphique n'anticipe rien pour vous elle vous donne la nature des forces en présence pour vous positionner et placer notamment vos niveaux d'ordre de sécurité ou ordre stop par lesquels vous coupez les positions qui ne vont pas dans le sens désiré initialement. Elle a aussi le mérite de permettre à chacun de s'inscrire en fonction de son horizon de placement ou d'en changer avec des niveaux essentiels qui comme vous le voyez ont donné le plus souvent les points de rupture et d'accélération. D'ailleurs, tout le monde ayant peu ou prou les mêmes, un phénomène d'auto-réalisation des opérateurs face à ces seuils peut être observé. Mémorisez les éléments la concernant et faites parler les cours plutôt que vos envies ou vos peurs. C'est aussi un travail pour progresser.. et jamais fini...

C'est l'occasion pour moi également de vous inviter à considérer que les cours se forment en général sur 0,5 % ou 2,3, 4 % maximum en général du capital d'une société, 95,5 % des actionnaires n'étant le plus souvent pas intervenus dans les échanges. Par ailleurs, nul ne sait ce que s'apprêtent à faire ceux qui sont sur 'le banc' et qui observent la valeur pour 'rentrer' en dépit de la théorie qui stipule que l'analyse graphique et technique suppose que toutes les informations et la psychologie sont dans les cours.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article