Bourses : concrétisation du rebond

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 termine en hausse de + 1,83 % dans des volumes, depuis lundi, inférieurs de moitié environ à ceux enregistrés fin de semaine dernière. Avec une clôture au-delà des 5518,17 points, l'indice français comble le gap vu dans CAC 40 - Analyse Technique : La tendance long terme en prise avec le court terme et quelques détails, réintègre son canal haussier de long terme et refranchit à la hausse la première droite oblique baissière.

Cette impulsion est à placer largement sur le compte des propos rassurants des plus hautes autorités américaines hier soir laissant supposer que le patron de la Banque Centrale Américaine utiliserait tous les moyens à sa disposition pour stabiliser les marchés si besoin. Il n'en fallait donc pas plus aux opérateurs pour se mettre à anticiper plus avant ou plus largement une baisse des taux pour l'avenir propre à apporter le cas échéant un peu d'air frais à la machine économique US. Conséquence directe de ces anticipations : la hausse des marchés actions sur le Continent européen, Madrid un peu en retrait à + 0,84 %, Londres ouvrant la marche avec une hausse de + 2,09 % (grâce à un mouvement sur les minières)

L'essentiel du mouvement du jour s'appuie ainsi sur les appels au calme ou à la 'raison' des autorités un peu partout, les opérateurs ayant dorénavant intégré assez largement le problème, reprennent peu à peu d'autres éléments en considération comme les opérations de rachats de sociétés et leurs résultats, même si l'ambiance reste en arrière-plan 'plombée' par les problèmes du crédit immobilier à risque aux USA. Une forme de 'digestion' apparaît ainsi dans les réactions ici et là montrant que si nul ne se fait d'illusions sur un mouvement qui est maintenant ancré dans le panorama, certains ont franchit le cap de "l'acceptation" initiale concernant l'importance de l'évènement mais sont ainsi en phase d'anticipations de 'contre-feux' sur les taux notamment.

Jusqu'ici, les appels à la raison niaient un peu le problème de façon plus ou moins voilée, ce soir nous en sommes un peu plus rendu, avec les précautions et les réserves oratoires et verbales qui s'imposent en pareille circonstance, à une acceptation s'apparentant à "Nous avons un problème mais aussi les armes pour y faire face". Positif donc... pour le jour.. peut-être la semaine ?... mais c'est une nouvelle 'glissade' par rapport au 'Ce n'est que passager' des semaines passées qui s'accompagnait de ces très nombreux 'et qu'allons nous encore découvrir aujourd'hui ?".

C'est d'ailleurs un peu cette absence d'illusions et la prise de conscience qu'il va bien falloir subir et traiter le problème qui marque le retour au calme actuel. Sur le fond, les marchés actions font preuve de leur acte de foi sur la capacité de la Fed à assurer sa mission en cas d'aggravation et de répercussion sur la croissance par son action sur les taux.

Ceci recèle cependant un risque potentiel de voir d'autres banques centrales (En Europe ?) ne pas emboîter le pas de la Banque Centrale Américaine et créer une distorsion dans les actions qui jusqu'ici ont été coordonnées sur l'ensemble de la planète.

Le Dow Jones progresse de + 0,77 % un peu sous les 13 200 points, un seuil important comme nous l'avons vu dimanche dans DOW JONES - Analyse graphique : déjà sauvé ?

Assez rarement un problème financier pur comme les 'subprime' aura autant débordé la sphère classique du monde boursier et financier pour aller se loger dans les nouvelles plus classiques de l'ensemble de la presse ou presque tout en combinant autant d'espoirs chez les opérateurs professionnels concernant l'action de la Banque centrale US. 

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article