Actualité - Bourse : sur les cimes annuelles

Publié le par Apprendrelabourse.org


Le record réalisé par le Dow Jones semaine dernière s'est prolongé en Europe ce matin. Le marché a été essentiellement dominé par la bourse d'Amsterdam qui réalise une hausse de 1,67 % grâce à la très bonne performance de Philips.

La société a en effet dévoilé un résultat trimestriel largement supérieur aux attentes au 3 ème trimestre qui se solde par un bénéfice net de 176 millions € à comparer à 37 mio € un an auparavant. La réaction du marché a été très positive emmenant le secteur électronique et celui des semi-conducteurs dans son sillage. L'ensemble du secteur technologique en bénéficie de manière générale : Alcatel prend 5,04 % sur la séance et Infineon + 5,03 % à Francfort.
 


Le Dow Jones conforte sa progression de la veille à 9 885,80 points (+ 0,21 %). Le S&P 500 prend à nouveau 0,44 % à 1 076,19 avec un gain de 1,47 % du compartiment des semi-conducteurs porté par le relèvement de la recommandation de la banque suisse UBS sur AMD (processeurs) alors qu'Intel délivrera ses résultats demain. Suivent ensuite les services parapétroliers (le baril de pétrole gagne près de 2 % à 73,64 $) et le secteur bancaire (+ 1 %)

Le CAC 40 opère une remontée à  3845,80 points  en hausse de 1,22 % en terrain parfaitement connu puisque on retrouve les bornes détaillées il y a près d'un mois dans
Le CAC 40 cherche sa voie.

En dépit de l'apathie constatée durant une très grande partie de la séance, l'enseignement du jour réside dans le succès des acheteurs à transformer enfin la résistance verte en support ce, après de nombreux tests infructueux. Niveau à suivre donc pour les toutes prochaines heures de cotations puis dans le cas d'une éventuelle rechute celui signalé vendredi.


Erratum : les ventes au détail aux USA seront publiées mercredi 14 et non demain mardi comme signalé vendredi soir (photo en haut/Euronext)


→ "De retour de week-end" :  bulle et cycle de taux d'intérêts

   √ La Fed, grand méchant loup de la bulle immobilière ? Les USA chantre de la spéculation immobilière ?

La Fed est régulièrement critiquée, entre autres, pour avoir descendu les taux d'intérêts trop bas et trop longtemps lors de la précédente récession de 2001 gonfleant dès lors la bulle immobilière actuellement entrain d'imploser. Voici 3 graphiques pour alimenter votre réflexion alors que la banque centrale d'Australie a entamé mardi dernier un relèvement de ses taux, la 1ère en Occident. 

    . La bulle immobilière à travers le monde (prix réels des maisons depuis 1970)

Source : MacKinsey

    . Cycles de hausse et baisse des taux directeurs en Australie (en bleu) et de la Fed aux USA
     . cycle de baisse/hausse des taux de la Banque Centrale Européenne (BCE)
Source : Barron's

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article