CAC 40 - Dow Jones : quid de la volatilité ?

Publié le par Gilles Caye

Après le chaud et froid de part et d'autre du week-end dernier, les cours se sont assagis depuis 48 heures.
Analyser les tendances et aborder les supports et résistances permet de cerner dans quel sens le courant s'écoule et à partir de quel point des retournements peuvent éventuellement intervenir. Une meilleure compréhension en découle le plus souvent comme la détermination d'objectifs, de zones où protéger ses positions ou encore de suivre d'éventuels signaux engageants pour ouvrir une position.

 

Tout ceci est intéressant mais sans l'examen de la volatilité, cela consiste en quelque sorte à entrer dans l'eau sans savoir quelle est la hauteur des vagues et si leur tendance est à l'accroissement ou au contraire à la réduction. Volumes, RSI, MACD, Momentum et autres OBV sont des indicateurs qui apparaissent très souvent sous les cours mais on y croise plus rarement la volatilité, pourtant une mesure essentielle pour apprécier le risque.

 

Après quelques séances sous forme de déferlantes baissières et haussières, sommes nous face à un cas temporaire isolé, une simple réplique des années passées dans une tendance à l'affaiblissement ou au contraire faut-il redouter de nouvelles oscillations amples à l'avenir ?

 

→ Commençons par le Dow Jones. Quels sont les dégâts après le Krach éclair ?

 

Vol-DJ.png

 Le mouvement a été saisissant. Il restera dans les mémoires et dans les annales assurément mais aucun dégât réel n'apparaît encore. Toutefois, c'est justement à partir de maintenant que la lente normalisation de la volatilité historique pourrait prendre fin et entrer dans une zone susceptible de secouer le marché plus durablement. A suivre.

 

 → Qu'en est-il pour le CAC 40 ?

Vol-CAC40.png

La volatilité vient d'opérer un retournement à la hausse et s'est ouvert un potentiel qui n'est pas encore épuisé a priori. Le grand rendez vous à suivre se situe sur l'oblique haussière.
De manière générale, l'analyse des supports et résistances des cours couplée à celle des supports et résistances sur le RSI peut aider dans certaines configurations à évaluer les probabilités d'assister à des mouvements de faible ou de grande ampleur, point ré-abordé jeudi et vendredi dernier dans le suivi quotidien sur le CAC40.

 

Lorsque les ruptures s'opèrent ou risquent d'intervenir simultanément en complément avec des ruptures de seuils en terme de volatilité, l'évaluation en est encore grandement facilitée et le signal renforcé. A suivre également.

Publié dans TRADER - TRADING

Commenter cet article

Stéphane 14/05/2010 18:46



Bonjour


Merci pour cette information. J'utilise BOURSORAMA depuis lontemps mais je n'avais pas remarqué ce paramètre.


Bon we


Stéphane



Stéphane 13/05/2010 13:58



Bonjour


Je connaissait l'indicateur de volatilité VIX mais pas les indicateurs de volatilité dédié aux indices.


Où peux-t-on consulter sur Internet la volatilité du CAC ou du DJIA ?


Merci encore pour vos articles


Stéphane


 



Gilles Caye 14/05/2010 10:48



Bonjour,


 


Le VIX est un indice de volatilité issu des options et non des cours du S&P500. Il s'agit de la volatilité implicite et du risque évalué par le marché. C'est un indicateur du sentiment de
marché distinct.


 


Ici il s'agit de volatilité historique, un indicateur calculé directement à partir des cours des indices.


 


Vous pouvez le retrouver sur Boursorama. Vous cliquez sur l'indice voulu puis"graphique", puis "dynamique", puis "paramètres" en jaune et vous sélectionnez parmi les indicateurs "volatilité"



Lelievremilou 13/05/2010 08:53



Bonjour Gilles.


Tout le monde n'est peut être pas d'accord pour dire que tout est revenu à la normale, et, en particulier ceux qui se sont fait dépossèder jeudi dernier. On ne m'enlèvera pas de l'idée que ce
coup de rateau était organisé, et, donc que l'exposition au casino boursier n'est pas à conseilleer.


Je ne crois pas, du tout, à la théorie du doigt gourd.


Bonne journée.