Economie : l'activité manufacturière sous de meilleurs auspices

Publié le par Apprendrelabourse.org

La faillite de CIT Group, n°1 du financement des PME Outre-Atlantique, n'a pas perturbé cette première séance surtout animée lors de la parution de l'indice ISM qui rend compte de l'activité du secteur manufacturier.

→ Attendu à 53 après 52,6 en septembre, l'indice ressort en hausse à 55,7. La décomposition laisse apparaître un retour en zone de croissance de la composante sur l'emploi qui progresse de 46,2 à 53,1 en un mois et comporte une assez forte poussée de la production à 63,3 tandis que les prix payés restent à des niveaux plutôt élevés à 65.

L'inflexion à la baisse des nouvelles commandes se confirme néanmoins puisque cette composante enregistre un nouveau repli de 60,8 à 58,5.



√ En Europe, l'indicateur d'activité de ce secteur (indice PMI manufacturier) atteint son plus haut en 18 mois à 50,7 (51 en Allemagne et 55,6 en France)

Les promesses de ventes dans l'immobilier ont évolué d'autre part favorablement en septembre avec une hausse de 6,1 % sur un mois et de 21,2 % en un an.

 → Les dépenses de construction ressortent d'ailleurs en hausse de 0,8 % ce même mois après - 0,1 % en août (un chiffre à relativiser très nettement puisqu'il était ressorti initialement en hausse de 0,8 % en première annonce)

Il s'agit de la 5 ème hausse en 24 mois et la seconde la plus élevée mais qui recouvre une réalité disparate entre un secteur résidentiel dont l'évolution montre une relative amélioration et une chute marquée du secteur non-résidentiel.


Les prix dans l'immobilier commercial (graphique ci-dessous) continuent ainsi leur chute → L'événement - USA : à la découverte de l'autre krach immobilier

null


Le CAC 40 reprend 0,88 % à la faveur de la parution de ces données statistiques et clôture à 3 639,46 points dans des volumes en net retrait par rapport à ceux observés vendredi dernier → Bourse : le soufflé du PIB retombe violemment

D'un point de vue graphique, à court terme, la séance n'apporte pas de changement. Les baissiers continuent à avoir la main. En données horaires, les cours évoluent en effet toujours dans leur canal descendant dont nous réajustons pour une fois la résistance (en rouge) comme noté ci-dessous.


Sont à suivre demain les commandes à l'industrie puis mercredi l'enquête ADP sur l'emploi. Jeudi l'indice ISM concernera le secteur des services à la veille du rendez vous mensuel des destructions d'emplois pour le mois dernier pour l'instant attendues à 175 000 tout comme le taux de chômage à 9,9% si ce n'est le cap des ... 10%.

Le dépassement de ce pourcentage ne fait plus vraiment débat. L'un des officiels les plus optimistes, le Secrétaire d'Etat au trésor Tim Geithner, n'a d'ailleurs pas caché hier que cette perspective serait sans doute dépassée et envisage les premières créations d'emplois au cours du 1er trimestre 2010.

       . Pour mémoire : prévisions du taux de chômage présentées par Obama en début d'année (2nde courbe) (Le plan de relance de 787 milliards $ demandé au Congrès devait permettre de ne pas dépasser 9 %)

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article