Economie : l'emploi US rassure mais l'activité décélère

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia actualit 675198-5L'économie américaine a détruit seulement 54 000 emplois en août contre 120 000 anticipé en moyenne. Le chiffre du mois de juillet a en outre été révisé dans d'importantes proportions avec une réduction de 131 000 à 54 000 du nombre d'emplois détruits.

Hors secteur public impacté par l'embauche d'emplois temporaires nécessaires au recensement, les USA ont créé 67 000 postes le mois dernier soit 52 % de plus qu'attendu  après 107 000 en juillet (révisé de 71 000 en première annonce)

 

√ Ces chiffres ont rassuré le marché mais le profil général de la situation de l'emploi reste à peu de choses près identique au tableau détaillé il y a un mois (→ Economie : la difficile lecture des chiffres de l'emploi US ) Le taux de chômage progresse d'ailleurs comme prévu de 0,1% à 9,6%.

 

Plus décevant, l'indice d'activité du secteur des services a par contre diminué à 51,5 après 54,3 en juillet. Les nouvelles commandes s'affaissent de 4,3 points à 52,4 et la composante de l'emploi repasse sous 50, c'est à dire en zone de contraction à 48,2.

Dans la zone euro, l'indice PMI d'activité du secteur des services a en revanche dépassé les attentes à 55,9 grâce à la France qui se situe toujours à haut niveau à 60,4 après 61,1 en juillet et à l'Allemagne qui connaît sa plus forte croissance en 3 ans à 57,2. Au Royaume-Uni, l'activité du secteur tombe à un plus bas de 16 mois à 51,3, en limite de croissance.

 

PMI-europe-aout-2010.png

 → Sur le plan boursier, le CAC40 gagne 1,12 % mais reste coiffé par la très importante zone de résistance vers 3700 une nouvelle fois constituée de la moyenne mobile à 200 jours et de l'oblique baissière de long terme issue des plus hauts de 2007 (vert) Dans cette vaste zone où les vendeurs reprennent pied progressivement, le cap décisif reste bien sûr le gap du 11 août dernier à 3710,01 points.

   CAC-40-030910.png

 

→ Sur le plan économique, l'indicateur mondial JPMorgan All-industry PMI qui regroupe les secteurs industriels et des services (en noir - échelle de gauche) confirme l'inflexion de l'économie avec une baisse de 0,7 points entre juillet et août à 53,9 et une baisse de 0,8  point des nouvelles commandes à 52,3. La croissance mondiale est donc en voie de ralentissement (en gris - échelle de droite) Le meilleur indicateur reste néanmoins celui du secteur manufacturier beaucoup plus en phase avec le cycle économique et plus réactif alors que le secteur des services présente une inertie plus grande et une moins grande réactivité aux échanges internationaux par exemple.

 

JPMorgan-Global-PMI-all-industries.png

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

ussor 05/09/2010 07:56



Bonjour


Vous analysez bien ce que beaucoup n'ont pas l'air de bien comprendre (rêve américain).


Merci



Gilles Caye 05/09/2010 11:24



Merci.


Bon dimanche (et bonnes mirabelles !)