En dents de scie avant les statistiques américaines

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia actualit 675198-5La bourse de Paris reprend 0,29 % à 3 442,89 points dans la zone du support ascendant étudié en détail hier sur lequel acheteurs et vendeurs se sont neutralisés ce qui n'apporte pas d'information nouvelle particulière sur la configuration actuelle.

 

La nervosité est par contre palpable à la veille de 3 importants rendez-vous ces 48 heures prochaines heures. Les publications du jour portant sur les 3 mêmes thèmes à venir ont été suivies de réactions assez vives.

 

Banques et politique monétaire :

 

Les valeurs bancaires européennes sont sous pression à la veille du remboursement demain de l'apport en liquidités de 442 milliards d'euros sur 1 an octroyé par la BCE à titre exceptionnel l'an passé pour faire face au manque de liquidités sur le marché interbancaire.

Le fait de retirer cette somme inquiète les opérateurs notamment hier où l'allocation de liquidités aux banques sur 7 jours a progressé de 11 milliards d'euros par rapport à la semaine dernière pour un total de 163 MDs €. L'opération du jour réalisé cette fois sur 3 mois s'est avérée par contre inférieure aux anticipations à 131,9 millards €, une nouvelle plus rassurante. Comme la BCE n'interviendra plus à partir de demain que pour des échéances à 7 jours, 1 mois et 3 mois, une opération spéciale sur 6 jours sera mise en place à compter du 1er juillet pour pallier à tout manque de liquidités dans le cadre de ce remboursement.

En synthèse, si l'inquiètude il y a un an portait sur la totalité du secteur bancaire au moment de la mise à disposition de cette allocation géante sur 1 an, le débouclage aujourd'hui de cette opération se fait plus dans un climat où les problèmes sont avant tout ciblés sur certaines banques notamment appartenant à des pays de la périphérie européenne.

 

Emploi américain :

 

Alors que le marché attend le chiffre officiel des créations d'emplois de juin vendredi, l'enquête ADP sur l'emploi privé est ressorti à 13 000 emplois créés après 57 000 en mai et contre 61 000 anticipé en moyenne. Les secteurs les plus touchés, comme la construction et les activités financières (ci-dessous) restent toujours affectés négativement.

 

ADP-juin-2010.png

 

Activité industrielle :

 

Concernant l'activité manufacturière dont l'indice d'activité sur le plan national (ISM Index) sera publié demain, l'indice de la région de Chicago est ressorti en baisse à 59,1 après 59,7 le mois dernier mais au-dessus des attentes qui se situaient à 59 (même chiffre attendu pour l'ISM Index)

Toujours à un haut niveau de croissance, cela constitue un nouvel indicateur qui forme un pic et un retournement avec le 2ème mois consécutif de réduction du rythme de progression que ce soit sur l'indice global, les nouvelles commandes ou bien encore les prix.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article