Fausse rechute à la bourse de Paris

Publié le par Apprendrelabourse.org

 La bourse de Paris a été un peu chahutée aujourd'hui notamment sous le coup de la baisse de la confiance du consommateur américain selon le Conference Board qui est ressortie à 48,5 après 53,2 en août. Ce repli intervient surtout en raison de la rechute des anticipations des ménages en baisse de 6,6 points sur un mois, et de près de 20 points depuis le mois de mai dernier, à 65,4.

 

L'incapacité des acheteurs à tenir les plus hauts hier et les soubresauts du jour donnent l'impression d'une quasi rechute du CAC 40 et d'une absence de direction. A l'examen du graphe, la configuration se précise au contraire.

 

Réduite à sa plus simple expression (graphe en haut à droite ci-dessous) pour être le plus synthétique possible après 12 séances à plat, la configuration en données journalières est constituée d'une zone de résistance entre 3785 et 3824 évoquée vendredi qui se confirme donc et une zone d'achat entre 3710-3672 sur laquelle les acheteurs se sont à nouveau manifestés ce jour. C'est au-delà de ces zones que le rapport de force est susceptible de basculer engageant une nouvelle tendance.

 

 Bourse-Paris-280910.png

En données intraday (graphe en bas à droite ci-dessus), c'est à dire sur des unités de temps inférieures, une structure haussière émerge enfin dans un contexte nettement plus 'sain' que vendredi où le marché était fortement sur-acheté.

 

C'est une amorce haussière qui tranche avec l'empressement à la hausse puis la dérive baissière et finalement un marché qui patine en zone de sur-achat comme rencontrés depuis le 13 septembre. Si les 3710 points restent totalement incontournables (3711,15 encore au plus bas en séance ce jour) l'attention se portera désormais en priorité sur le support haussier pour les prochaines heures de cotations.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

Milou 28/09/2010 20:52



Bonsoir.


Merci pour cette A.T très pédagogique. Il est certain que demain nous suivrons les US, qui vont finir dans le vert ce soir. D'autant plus qu'il n'y a pas d'indicateur macro demain aux USA.