L'immobilier américain tempère le rythme

Publié le par Apprendrelabourse.org

Les publications de sociétés ont repris hier soir après clôture et aujourd'hui. 

Texas Instrument ou Apple ont fait paraître des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Ce dernier dépasse de 30 % les anticipations de bénéfice par action.

Le chimiste DuPont voit le sien progresser de 11,4 % ce qui le situe 36 % au-dessus des attentes du marché.
 
Autre exemple, Pfizer (pharmacie) fait état d'une progression de 26 % de son résultat net en dépit d'une érosion de 3 % de son chiffre d'affaires grâce à un important programme de réduction de coûts.

Caterpillar voit par contre son bénéfice chuter de 1,39 $ par action à 0,64$ en raison d'une quasi division par 2 de son chiffre d'affaires (-44%) mais là aussi les efforts sur la rentabilité sont très importants car le marché n'attendait que 0,06 $. Le titre est d'ailleurs en tête du Dow Jones en début de soirée porté également par des perspectives de redressement de l'activité entre 10 et 25 %.

√ Quel constat pour cette première série de publications ?

. Les faits : près de 80 % des parutions s'avèrent être supérieures aux anticipations.

. Le débat : un certain nombre d'analystes ne manquent pas de souligner toutefois que les prévisions étaient extrêmement pessimistes antérieurement, expliquant les 'bonnes surprises'.

. Le sentiment : 40 % des plus grosses compagnies cotées américaines (appartenant au S&P500) auront publié d'ici vendredi soir. 1/3 des groupes au sein du Dow Jones font part de leurs états comptables durant ces 5 jours. 
Une bonne part du sentiment sera donc défini sans doute dans les prochaines heures de cotations, lequel oscille globalement actuellement, comme déjà évoqué, entre une rentabilité retrouvée (point positif) et des questionnements sur la qualité de la reprise de l'activité, seule susceptible d'asseoir durablement les profits futurs (point négatif)

→ Ce bilan d'étape et les résultats présentés ne reflètent pourtant pas la séance du jour sur l'indice CAC 40 toujours 'coiffé' par son gap historique d'octobre 2008 et alourdit par une statistique immobilière américaine qui a donné quelques arguments aux baissiers.

Le trend reste haussier. Le profil en séance dénote plutôt un essoufflement de la pression baissière (biseau en orange) née à partir de la tentative de déborder la borne basse du gap. L'indice perd 0,54%.

Les permis de construire sont ressortis en baisse de 1,3 % le mois dernier sur un mois sous les attentes. Les mises en chantier sont également légèrement en baisse si on les compare au chiffre initialement publié le mois précédent mais en légère hausse si on prend le chiffre révisé. Elles sont dans tous les cas inférieures aux attentes.

Le graphique sous la courbe du CAC 40 reprend la corrélation entre les créations / destructions d'emplois (en bleu - échelle de droite) et les mises en chantier (en rouge - échelle de gauche) 2 indicateurs économiques des phases d'expansion et de récession (à l'exception de celle de 2001 qui aura vu l'immobilier exploser à la hausse à contre-cycle)

Toujours au chapitre immobilier, cette fois-ci en Europe, l'indice de production dans la construction (bâtiment et génie civil) a poursuivi sa contraction assez sévère dans l'Euroland à - 0,4  % sur un mois en août.


null

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

Lelievremilou 20/10/2009 21:07


Bonjour.
Oui c'est là que le bât blesse.Les analystes ont vu peurs prévisions trop basses, et, c'est pourquoi tout le monde s'extasie devant des "résultats bien meilleurs que prévus".
Bonne soirée, et, merci.