La Banque Populaire de Chine met le holà à la spéculation haussière

Publié le par Apprendrelabourse.org

 La Banque Populaire de Chine (BPC), c'est à dire la banque centrale chinoise, est venue voler la vedette aux nombreuses publications micro (résultats des sociétés au 3ème trimestre) et macro-économiques (statistiques globales) en annonçant contre toute attente le relèvement de 0,25 % de ses taux pour contenir l'inflation et la croissance des prix dans l'immobilier.

 

Sur le fond, il s'agit du premier changement à la hausse depuis décembre 2007 et d'une inflexion dans la politique monétaire du pays en terme de taux d'intérêts mais qui suit différentes mesures déjà prises en cours d'année qui visaient depuis quelque temps à rendre la politique monétaire plus restrictive (notamment via le financement de l'immobilier avec des mesures plus draconniennes pour réduire la spéculation et l'élévation des réserves obligatoires des banques)

 china interest rate

Le message envoyé est celui d'une économie capable d'encaisser une hausse de taux, c'est à dire un signal politique de force à la veille du G-20 de Séoul.

L'autre aspect, surtout très présent à très court terme, concerne cette hausse du loyer de l'argent qui équivaut à une baisse du niveau de la liquidité qui en résulte pour les marchés dégonflant par richochet la spéculation surtout très active en relation avec la Chine sur les matières premières.

 

Les pays fortement exportateurs de matières premières et ayant parmi leurs premiers clients la Chine ont ainsi subi des dégagements, que ce soit via une baisse de près de 2 % du dollar canadien, 2,5 % du rand sud-africain ou encore de celle du dollar australien.

 

Se dégageant des positions que ce soit sur le pétrole ou beaucoup de matières premières parmi les métaux de base ou précieux, les opérateurs ont créé un mouvement qui est allé en contrepartie en faveur du dollar une fois les positions débouclées (positions soldées) De manière interne au marché américain, c'est la même configuration avec les secteurs des matériaux de base et de l'énergie qui ont également subi les plus fortes prises de bénéfices dans ce mouvement d'ensemble.

 

Le secteur aurifère et argentifère qui avait jusqu'ici performé sans interruption depuis des semaines comme couverture à la baisse du dollar dans le sillage des nouvelles mesures de soutien anticipées se dégonfle mais un peu au-delà de la corrélation inverse qui jouait jusque là.

XAU.jpg

 

Pour l'heure, il ne s'agit que d'un holà tout temporaire qui réduit la spéculation sur une séance. Hors séance, les marchés actions européens n'encaissaient guère de pertes complémentaires face à la baisse de la bourse de New York, encore affaiblie par la déconvenue sur Bank of America (pertes au 3ème trimestre sur dépréciations)

 

Concernant la bourse de Paris et le CAC 40 en particulier, l'analyse de jeudi dernier reste totalement d'actualité CAC40 - Flash Trading : poursuite haussière hypothéquée. Hypothèques toujours non levées à ce stade.

CAC-40-191010.png

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

Lelievremilou 20/10/2010 22:01



Bonjour Gilles.


Ce n'est que tard ce soir que je trouve votre message. Terminé pour le "hola" donc aujourd'hui !