La bourse de Paris cale au démarrage

Publié le par Apprendrelabourse.org

flag2.pngLa séance du jour a déjoué plus d'une attente haussière motivées par 2 séances de rebond et une clôture hier soir à Wall Street proche de 10 900 points pour le Dow Jones qui laissait augurer d'une ouverture en matinée positive. Le CAC 40 cède 0,07 % après un 'trou d'air' sur le niveau de l'ouverture de lundi à 3 907/8 points.
Raison de plus pour ré-éditer le petit avertissement fait hier soir sur la nécessité de bien apprécier le risque des prises de position en dehors de signaux clairs.

La progression de l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne publié à 98,1 en mars après 95,2 en février et contre 95,9 anticipé a laissé de marbre le marché.
Sur le plan fondamental, cette publication est toutefois d'importance si on considère l'évolution du rapport des évaluations de la situation économique présente et celles des anticipations à 6 mois au sein de la 1ère économie européenne selon l'horloge (ci-dessous) du cycle économique de l'industrie allemande qui 'perfore' en zone de croissance (upswing) les positions basses observées lors du précédent ralentissement économique en 2002/2003.


GSK_240310_Uhr.gif

Source : Cesifo

Autre donnée qui va dans le même sens : l'industrie européenne selon les données provisoires des indicateurs PMI d'activité rencontre une croissance au plus haut depuis la fin 2206 à 56,3 contre 54,2 en février (Allemagne : bond à 59,6 après 57,2. France : stable 55,2 après 55,6)
En ce qui concerne les services, les premières données pointent vers le haut également à 53,7 après 51,8 (Allemagne :  54,7 après 52,2. France : recul de 54,6 à 53)


Côté américain, les commandes de biens durables sont ressorties globalement en ligne avec les attentes à + 0,5 % le mois dernier après 3,9 % en janvier (révisé de 3%) De même, les ventes d'immobilier dans le neuf sont globalement conformes en relation avec la révision avec le chiffre du mois précédent. Sur le mois de février, les chiffres ressortent néanmoins plutôt dans la fourchette basse du coeur des attentes des économistes.

    √
Courbe des ventes de logements anciens et neufs aux USA


→ L'information du jour concerne à nouveau les risques souverains. L'agence de notation Fitch a dégradé la note du Portugal qui baisse d'un cran en passant de AA à AA-avec une perspective négative. La résurgence sur le PSI 20 (l'équivalent à Lisbonne de notre CAC 40) s'est limitée comme pour les taux à 1 %, pesant sur l'euro/dollar qui s'enfonce encore à 1,3310-1,3320.

Sur les marchés de taux et du crédit, l'attention a cependant surtout été accaparée par la hausse des CDS des USA (plus forte progression des primes sur la séance en %)

CDS-USA.png


en relation avec une nette poussée des taux à 10 ans ci-dessous dans un mouvement qui s'étalonne sur la majeure partie de la courbe des taux.

taux-10-ans-USA.png

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article