Le Dow Jones est suracheté

Publié le par Apprendrelabourse.org

Les acheteurs ont réussi à déborder à la hausse les sommets de l'été 2008 aux alentours de 11 800 points avec une facilité telle que plus rien ne semble pouvoir arrêter le mouvement. Le signal de poursuite haussière est-il pour autant d'ores et déjà lancé ?

Indu.png

La configuration est un peu plus complexe. Le mouvement n'est pas encore relancé. Il est en fait en bout de course. Les cours évoluent toujours au sein d'un biseau ascendant avec un test de la résistance depuis le début de semaine sur les plus hauts en séance dans un marché qui connaît de (très) fortes tensions en zone de sur-achat selon le RSI.

Le signal de continuation est donc à suivre sur cette résistance oblique haussière (2ème graphique)

Dow-Jones-sur-achete.png

 

Quelles sont les probabilités de franchissement à la hausse ?

Les périodes durant lesquelles le marché est sur-acheté doivent alerter sur un possible retournement, lequel sera validé et confirmé de manière classique à l'aide d'une rupture de support comme au printemps dernier.

En pratique et cas particulier, les accélérations du RSI au-delà de ses précédents pics de sur-achat signalent une capacité assez fréquente des tenants de la tendance (ici les acheteurs) à pouvoir encore dynamiser le mouvement en cours, élément maintes fois constaté en sens inverse au plus fort de la crise en zone dans un marché qui était alors très survendu sur un grand nombre d'indices actions, ou encore ici mi-2009 sur le Dow Jones (flèche verte)

Le marché attend demain à 14H30 le chiffre préliminaire du PIB US du 4ème trimestre à + 3,7 % contre + 2,6 % au 3ème pour une clôture hebdomadaire et mensuelle d'ici lundi qui pourrait être lourde d'enseignements pour la suite.

DJ-12-000.png

Publié dans TRADER - TRADING

Commenter cet article

Lelievremilou 28/01/2011 21:25



Bonjour Gilles.


AJD un peu débordé. Donc pas eu le temps de regarder votre analyse avant ce soir.


C'était mon point de vue, mais j'attendais la correction plus tôt.


Bon WE.