Marché actions : en proie avec des données un peu perturbantes

Publié le par Apprendrelabourse.org

fotolia_actualit__globe_552450-15-copie-1.jpgDerrière des scores très étriqués (la bourse de Paris cède 0,04 % et la bourse de New york gagne 0,12 %), cette dernière séance de la semaine est riche en informations à plusieurs titres.

Économie :

  Revirement de situation pour la production industrielle en zone euro

Très surpris le mois dernier vis à vis de la production industrielle pour décembre en zone euro qui s'est repliée de 1,7 % à contre-courant des anticipations mais aussi et surtout des indicateurs avancés (IFO & indice PMI manufacturier) et de la production américaine, la publication du chiffre pour janvier s'est avérée encore plus surprenante pour les opérateurs.

La progression pour janvier s'est élevée à 1,7 % sur un mois contre 0,7 % seulement attendue, soit la plus forte hausse jamais enregistrée depuis 20 ans, et le chiffre de décembre a été révisé de - 1,7 % à + 0,6 % (soit, pour mémoire, le triple des 0,2 % attendu initialement le mois dernier), de sorte que l'orientation de la courbe en est transfigurée (ci-dessous)


production-industrielle-zone-euro.png

Source : Eurostat

Les révisions de fin d'année sont courantes, le trend de cette statistique 'en dur' colle enfin aux indicateurs avancés mais dans un contexte où les conditions climatiques de cet hiver peuvent perturber la publication du mois prochain, il convient de comprendre plus largement ce qui se passe.

Pour cela, nous allons conserver les mêmes données provenant d'Eurostat mais en les observant depuis leur tout début et en utilisant le filtre de Hodrick-Prescott (HP Filter). Très très rapidement, il s'agit d'un modèle de traitement de séries de données couramment utilisé en macro-économie, qui porte le nom de ses inventeurs dont Prescott -prix nobel d'économie en 2004-qui vise à isoler les signaux cycliques temporaires des tendances lourdes (trend) pour assister notamment les décideurs dans leurs prises de décisions.
Ci-dessous donc nous retrouvons la production industrielle de l'Euroland (EA IPI, Industrial Production Index.L'EU IPI correspond à l'Europe des 27) présentée sur la 1ère courbe mais en distinguant bien les oscillations temporaires du cycle de production et la tendance profonde lissée (données à fin 2009)

production-industrielle-zone-euro-long-terme.png


Conclusion : la révision du jour a son importance mais pas la puissance de remettre en cause le 'trend'.

  Aux USA, les 2 chiffres portant sur la consommation se sont révélés par ailleurs contradictoires.

D'un côté les ventes au détail pour février sont ressorties en hausse de 0,3 % contre - 0,2 attendu, dans un contexte là aussi de révision assez importante puisque le chiffre pour janvier a été abaissé de 0,5 % à 0,1 %. D'un autre côté, le sentiment du consommateur selon l'Université du Michigan / Reuters est ressorti plus d'un point sous le chiffre de février alors que le marché attendait une légère progression. En cause ? la faiblesse des anticipations des ménages pour les mois à venir dont la composante repasse sous le niveau de décembre 2009.


  Psychologie du marché en légère évolution :

Sur un horizon de très court terme, la formation graphique en élargissement (principe en blanc ci-dessous) rencontrée sur le CAC 40 malgré un nouveau plus haut réalisé à la suite de la publications des ventes au détail traduit un changement de psychologie depuis plus de 10 séances et dénote une certaine dérive du marché.
L'orientation reste haussière avec la validation en intraday d'un canal ascendant à suivre dès lundi, qui précise enfin la configuration au sein de cette zone correspondant à l'ancien gap d'octobre 2008, vue ces derniers jours en données journalières.

120310.png


Concernant l'environnement et la configuration d'ensemble des marchés, en complément du suivi des marchés américains, le cuivre est une donnée à remettre au premier plan des indicateurs à suivre.
Contrairement aux 2 situations vécues antérieurement (flèches sur le dernier graphe) au cours desquelles le cuivre avait été cité ici pour 'amoindrir' et re-situer la portée réelle du bruit médiatique et émotionnel concernant la Chine et la bourse de Shanghaï vis à vis des bourses occidentales (une baisse simultanée de Shanghaï et du cuivre offre une probabilité de répercussion bien supérieure à celle de la seule baisse de la bourse chinoise), la courbe plaide actuellement pour une vigilance un peu accrue. Nulle alerte en l'état, mais à garder au coin de l'oeil.

S-P-500-cuivre-correlation-copie-1.png

               . Article à paraître ce week-end : Tout savoir (ou presque...) sur les bandes de Bollinger

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article