Pic d'optimisme avant les résultats du 4 ème trimestre ?

Publié le par Apprendrelabourse.org

110110.png

Si la semaine sera à nouveau particulièrement chargée en matière de publications d'ordre économique, cette première séance en était pratiquement totalement dépourvue (à l'exception du rebond de 1,1 % en novembre de la production industrielle française)

Les opérateurs étaient surtout dans l'attente des tout premiers résultats comptables des sociétés pour le 4 ème trimestre.

Comme chaque trimestre, Alcoa, le géant de l'aluminium, ouvrait le bal mais après-bourse, générant des anticipations sur la teneur de la publication et tirant derrière elles une bonne part de l'évolution des marchés actions durant la journée.


La bourse de Paris a ainsi 'décalé' franchement à la hausse, ouvrant un gap haussier dès l'ouverture dont l'essentiel du travail en séance aura ensuite été son comblement sous le relâchement de la pression.

Le fait marquant de ce début 2010 est d'autre part, la très nette détente de l'indice VIX (ou 'indice de la peur' sur le S&P500) en conformité avec les éléments détaillés le 21 décembre dernier sur cet indice en bout de configuration alors.

            Sentiment de marché : la neutralité sur le point de se débloquer ?

sc-copie-2.png

Malgré la déception sur le chômage vendredi, le sentiment haussier emporte donc un peu tout sur son passage.  Le prochain support se situe à 15 sur le VIX mais le gap du jour comme celui sur le CAC 40 pourrait être la marque d'un épuisement haussier, au moins temporaire, à surveiller dès demain. 

Le CAC 40 perd 0,05 % et la bourse de New York (Dow Jones) s'octroît 0,43 % à 10 663,99 points.

→ Sur le fond, Alcoa a publié une perte de 0,27 $ par action contre 1,49 $ un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action (bnpa) ressort à 0,01 $ contre 0,06 $ anticipé par le consensus des analystes et - 0,28 $ l'an passé. Le chiffre d'affaires est en baisse à 5,4 milliards $ contre 5,7 antérieurement mais supérieur aux 4,8 anticipés. Hors séance, le titre reperdait 2 % dans la foulée de l'annonce (contre les + 2,53 % à 17,45 $ pris à la clôture)


  → "De retour de week-end" :    Chômage et crédit à la consommation

. Ci-dessous, projection diffusée par Obama lors de la présentation de son plan de relance au congrès il y a un an, avec en bleu clair, la courbe du taux de chômage sans vote du plan et en bleu foncé avec le plan. En violet, la courbe réelle actualisée à fin décembre 2009.

stimulus-vs-unemployment-december-dots.gif
. Chute historique pour les crédits à la consommation en novembre aux USA : - 17,5 milliards $ contre - 5 anticipés. Aucune baisse des crédits à la consommation depuis la guerre n'a été constatée durant 10 mois consécutifs.

creditnt.gif

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

Milou 11/01/2010 23:30


Limpide Gilles.
votre graph sur le chômage est plus parlant qu'un vrai discours.
Merci.