Trading CAC40 : attention à l'écartement des seuils de déclenchement

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 reperd 0,92 % en cette fin de semaine suivi par le DAX30 à Francfort en repli de 1,24 % et par l'IBEX35 à la bourse de Madrid en baisse de 1,45 % dans un contexte de repli de l'euro-dollar (-1,18% à 1,4156) peu aidé par l'abaissement de 3 crans de la note de la Grèce par Fitch ainsi que par les propos de Christine Lagarde évoquant un pays « menacé de faillite » si le programme de privatisations n'avance pas.

On notera également l'abaissement par Standard & Poor's de la note de Crédit Agricole qui passe de A+ à AA- en raison de son exposition à la Grèce.

L'invalidation du gap baissier de lundi à 4011 points réalisée hier n'est donc pas confirmée par la séance du jour. De belles confirmations sont intervenues par contre sur l'ensemble des points de réserves évoqués hier et particulièrement concernant une formation graphique en biseau d'élargissement horizontal (en pointillés en blanc) où l'indécision se mêle à la hausse de la volatilité.

En l'absence de franchissement haussier net de la résistance oblique ascendante du biseau, le risque d'assister à un nouvel épisode d'affaiblissement suite à cet échec des acheteurs était présent. Entre les plus hauts du jour à 4050 points et le niveau du CAC 40 hors séance à l'heure de la clôture de Wall Street où le Dow Jones a perdu 0,74 %, le repli approche 90 points, soit 2,20%.

bourse-intra-20511.png

Ces lignes de tendance divergentes où chaque camp réussit à repousser le camp adverse de plus en plus loin, soit à la hausse pour les acheteurs ou à la baisse pour les vendeurs à l'inverse, est en adéquation avec des forces assez puissantes à moyen et long terme qui sont entrain d'entrer pleinement en confrontation avec l'arrivée du support ascendant en place depuis 1 an (en vert ci-dessous) sur la résistance long terme (orange)

Prudence.

Bourse-200511.png

Publié dans TRADER - TRADING

Commenter cet article

Lelievremilou 21/05/2011 11:41



Bonjour Gilles, et, merci.


voici un extrait deMoneyWek N° 132 (le dernier)


Premier constat, aux yeux des investisseurs
professionnels, les grandes heures de l’Europe
sont derrière nous. À 38 %, ils estiment
que l’Union européenne est le pire endroit
où placer ses liquidités dans les prochaines
années ! Ainsi, pour rechercher le rendement,
ils optent majoritairement pour les États-Unis
(à 31 %). Viennent ensuite le Brésil (25 %),
la Chine (24 %) et l’Inde (19 %), considérés
comme les nouveaux eldorados de plusvalues.


 


Placer ses liquidités aux US ? voila qque chose que je ne tenterai pas.


Bon W.E