Un rebond technique douché par les publications américaines

Publié le par Apprendrelabourse.org

La croissance du PIB américain est ressortie à 1,8 % en rythme annualisé en seconde estimation, un pourcentage stable par rapport à la première estimation mais qui apparaît assez nettement sous les attentes du marché.

Le consensus des économistes se situait à 2-2,1% avec des extrêmes à 1,9 % et 2,6 %, de sorte que derrière un chiffre inchangé et qui peut apparaître finalement assez proche du consensus, la publication a déçu pratiquement tout le monde sur le marché et ravivé une énième fois la question du ralentissement de la croissance, d'autant que les nouvelles inscriptions au chômage de la semaine dernière ont légèrement augmenté au sein de la première économie mondiale.

PIB-US-1T11-2.png

Les velléités haussières et le rebond technique qui émergent depuis hier ont donc été une nouvelle fois douchés par une publication venue d'Outre-Atlantique avec un gap qui forme une résistance difficile à franchir pour des acheteurs plus marqués dans la durée que lors du gap qui avait suivi la triple catastrophe japonaise à la mi-mars. Le CAC 40 cède finalement 0,30 % à 3917 points.

La configuration graphique reste identique par rapport aux divers points évoqués dans nos articles depuis le 19 mai tant en intraday qu'en données journalières. On notera toutefois une death cross, c'est à dire le croisement à la baisse de la moyenne mobile court terme (MM20) orientée à la baisse avec la moyenne mobile à moyen terme (MM90) également orientée vers le bas, nouveau symbole de la pression baissière qui s'est installée mais sans grand impact supplémentaire toutefois compte tenu de l'orientation peu significative des moyennes mobiles.

√ Dans l'immédiat, les réactions des opérateurs peuvent être épidermiques face à la possibilité de clore la semaine sur un éventuel gap baissier hebdomadaire qui n'est pas monnaie courante (exemple : gap Kerviel du 21 janvier 2008)

En complément des publications habituelles dont le chiffre de l'inflation des dépenses de consommation, mesure fétiche de la Fed à paraître demain à 14H30, la peur de ne pas combler le gap avant le week-end et de devoir redémarrer la semaine prochaine avec cette menace, tout comme à l'inverse, l'attraction que ce dernier peut exercer comme on le constate depuis le début de semaine, peuvent motiver des comportements purement irrationnels pour cette fin de semaine.

A ce titre, signalons qu'au delà de 3957 points, l'attraction est susceptible de prendre le dessus (A suivre dès l'ouverture) A contrario, sous 3905-3920, des acheteurs se mettant sur le banc en position d'attente par pure précaution pourraient aviver l'appétit des vendeurs et faire le lit à une nouvelle glissade.

bourse-CAC40-260511.png

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

Milou 27/05/2011 08:38



Bonjour Gilles.


Les US se sont malgré tout raccroché aux résultats "mieux que prévu" des entreprises.


Je n'utilise pas la MM90 mais plutôt les MM20 et 50/60 comme tout le monde. Et là aussi on constate une death cross.


Aujourd'hui encore nous aurons des indicateurs macro significatifs. Donc cette fin de semaine pourrait donner un signal plus net sur l'évolution prochaine. Mais le 30/05 il n'y aura pas de
données macro-éconmiques aux US. Il pourrait y avoir des acheteurs à bon compte.


Bonne journée.