Wall Street est soutenue par de très bons indicateurs

Publié le par Apprendrelabourse.org

Enquete-ADP-dec-2010.png

L'enquête ADP sur l'emploi privé qui précède de 48 heures le chiffre officiel des créations d'emplois

a fait ressortir près de 300 000 créations d'emplois en décembre, soit le triple du chiffre attendu et de celui du mois de novembre. Il s'agit de la progression la plus importante depuis 2001 qui ne manque pas d'étonner pour partie notamment aux vues de la composante de l'emploi du secteur des services qui reste péniblement en zone de croissance à 50,5.

Mis à part ce bémol, l'activité du secteur des services aux USA en décembre a continué à accélérer à 57,1 contre 55,7 attendu et après 55 au mois de novembre (courbe bleue ci-dessous à gauche) Le niveau d'activité bondit de 6,5 points à 63,5 et les nouvelles commandes s'envolent à 63.

ISM-Services-USA-dec-2010.png  PMI-services-eurozone-dec-2010.png

Côté européen, l'activité du secteur présente une autre physionomie, c'est à dire un tassement du rythme de croissance à 54,2 (à droite ci-dessus en bleu) contre 55,4 le mois précédent derrière lequel se cache toujours une grande disparité entre le couple franco-allemand résistant et le reste des autres pays plus faibles, notamment du N°3 européen ce mois-ci puisque l'Italie flanche de 54,4 à 50,2.

Ce différentiel de croissance en faveur des USA a particulièrement pesé sur le marché des changes et l'euro-dollar qui retombe sur 1,3150 (-1,22%) dans un marché où les indices actions européens sont à la peine par rapport à Wall Street, Francfort y compris.

DAX-DJ-IBEX-CAC.png

Sans doute un peu frustrant pour nombre de lecteurs qui souhaiteraient avoir une vue plus large de la situation du CAC 40, le suivi très court terme en intraday compte tenu de la configuration incertaine actuelle autour de 3 900 points s'impose toujours pour jouer les supports et résistances au plus juste sans se faire 'cisailler' sur les bases d'analyse graphiques en données journalières beaucoup plus imprécises et plutôt illisibles dans le contexte présent.

Ceci est d'autant plus nécessaire que le sentiment de marché qui s'est très légèrement dégradé fin décembre reste scotché entre 17 et 18 depuis 8 séances sur les bases de l'indice VIX et l'évolution entre les indices européens se poursuit en ordre dispersé.

Bourse-Paris-050111.png

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article