L'Europe : 1ère puissance industrielle et principal acteur de la mondialisation

Publié le par Gilles Caye

Je vous invite aujourd'hui à consulter un travail réalisé par Jean-François Jamet, économiste, publié cette semaine par la Fondation  Robert Schuman, principal centre de recherches français sur l'Europe et qui est reconnue d'utilité publique.

La lecture est très accessible et permet d'avoir des éléments clefs en tête pour éviter tous les raccourcis possibles et imaginables en la matière, les nombreuses illustrations et tableaux synthétiques permettent par ailleurs d'avoir un aperçu rapide sur l'essentiel des données compilées. En cliquant sur l'infographie ci-dessous, vous aurez accès au descriptif complet (un fichier pdf est disponible pour enregistrement) :


Classement selon la valeur ajoutée industrielle (date un peu ...2004 ?!) :
  1. UE 27 : 29,8 %
  2. USA   : 22,4 %
  3. Japon : 12,1 %
  4. Chine  : 7,8 %
  5.  
Part de l'industrie dans le PIB entre 1996 et 2006 (en %) :

  1. Allemagne :                                              22,6                            22,9
  2. France :                                                  5,6                             12,9
  3. Rép Tchèque :                                          30,2                            28,5
  4. Zone Euro :                                              20,6                            18
Part de la contribution dans la valeur ajoutée totale de la production industrielle européenne:

  1. Allemagne : 25, 5 %
  2. UK : 14,9 %
  3. Italie : 13 %
  4. France : 11,1 %

La part dans le PIB se réduit ainsi que la part de l'emploi mais l'industrie a contribué à l'accroissement de la productivité de l'ensemble de l'économie depuis 2000 à hauteur de 83 % dans la zone Euro contre 50 à 46 % pour l'Europe des 27  et les USA. L'Allemagne est le seul grand pays à avoir vu la part de son industrie augmenter dans sa création de richesse totale.

En terme d'emplois, alors que les USA voient les emplois dans le secteur décroître rapidement (- 15,8) de 2000 à 2006 aucun état européen ne connaît un tel phénomène, la pire performance revenant au Danemark (- 12,8 %), quelques pays réussissant même à voir le nombre de postes dans l'industrie progresser comme la Pologne ou l'Espagne sur la période.

  1. --> Très instructif également, le classement par le taux de croissance annuel moyen entre 2000 et 2006 des exportations : L'UE 25 (hors commerce intra UE) est au même niveau que la moyenne mondiale à un rythme de croissance plus de 2 fois supérieur à celui du Japon et des USA. La Chine ressort ici par contre à plus du double de la moyenne mondiale soit plus de 5 fois la croissance des exportations américaines.

La grande disparité des situations nationales en Europe (en terme d'emplois, de taux de marge ou de productivité) ne doit pas faire oublier la force historique du continent en matière industrielle en tant que premier producteur au monde et premier contributeur du commerce mondial. La mondialisation depuis 6 ans aura été globalement bien absorbée avec une évolution dans la moyenne mondiale. Evidemment à la lecture des tableaux certains en ont profité plus que d'autres, l'Allemagne sortant grand vainqueur dans le domaine.

Une multitude d'autres données sur les délocalisations, les investissements et les réformes préconisées, entre autres, sont à découvrir...
Bref voilà de quoi pouvoir faire la part des choses entre vraies et fausses faiblesses/forces et voir chez qui elles se situent...

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article