Comment réaliser soi-même des analyses graphiques ? (Niveau : grand débutant)

Publié le par Gilles Caye

Copyright © Apprendrelabourse.org - Cet article a pour objet de baliser le parcours permettant d'éviter de faire des 'impasses' lors de la réalisation d'une analyse graphique de manière autonome. Orientée pour les débutants et grands débutants, sans être exhaustive ni présenter un canevas tout fait et strict, elle constitue une base dynamique que vous enrichirez au fur et à mesure de votre propre progression.

L'architecture telle que je l'ai conçue permettra également à ceux qui sont un peu plus avancés dans le domaine de trouver une base pour revoir leur affaire en cas de difficulté et de structurer les choses autour de cette proposition, sorte de 'colonne vertébrale'. En effet, l'investissement en bourse est un chemin pavé d'embûches et gravir les étages nécessite non seulement de reconnaître ses erreurs mais surtout de savoir où elles se situent pour pouvoir y remédier efficacement. La graduation et l'ordre des éléments qui suivent vous permettront ainsi, pour ceux qui le souhaitent, de réaliser des debriefing lors de vos 'loupés' répétitifs pour y pallier.

Il s'agit ainsi donc d'une forme de 'check-list' dans ce cadre pour refonder sa méthode personnelle le cas échéant.


1/ conditions psychologiques de départ :

- bannir tout enjeu concernant le sens des cours. Nous ne nous lançons pas dans un jeu de devinettes pour savoir qui aura raison ou tort sur le sens des cours semaine prochaine. L'avenir n'est de toute façon pas inscrit dans ce qui suit. Si des enjeux vis à vis de vous même, d'amis, de pronostics sur des forums ou autres ne vous laissent pas l'esprit libre, la présence de ce biais est une perturbation potentielle pour le reste de l'exercice. Si vous partez en voulant vous refaire, 'tout casser' semaine prochaine ou êtes complètement déprimé, il y a un travail à faire dès cet instant pour remédier à cet état.
→ Evitez d'être impliqué pour l'heure mentalement avec cette courbe qui va venir sous vos yeux.

- vous êtes dubitatifs sur les résultats de l'analyse graphique et technique ? C'est peut être l'occasion de remettre les choses à plat simplement, sans a priori. Comme dans mes livres, je vous décris les principales techniques ainsi que ses limites. A vous de piocher ce qui vous correspond et vous sert le mieux. Nous parlons ici d'un outil dont il s'agit de connaître le maniement. Rien de plus.

Bien utilisé, vous pourrez obtenir un support pour vos décisions. Si ce support est bien réalisé, vos décisions en seront facilitées. Si vous entendez par résultats, l'annonce de prédictions, ce n'est pas ici que cela se passe. A nouveau, un graphe analysé n'a jamais donné les gagnants du tiercé.
A partir d'une même analyse graphique, une multitude de stratégie s'ouvriront à nous. C'est à chacun de s'y inscrire en fonction du rapport probabilité / risque de chaque alternative, scénario ou stratégie qui sera mise en oeuvre par chacun. Ceci sera traité dans 'Comment décider à partir d'une analyse graphique ?'

→ Nous sommes donc face à 2 tâches : réaliser l'analyse graphique et ensuite, et seulement ensuite, décider. Nous ne nous occupons que de la première partie pour l'heure.
Cliquer pour agrandir le premier graphe.


De quel cours s'agit-il ? Nul ne le sait et pour démarrer, c'est aussi bien comme cela. Nous voilà libre et sans préjugés. Nous pouvons démarrer.

2 / Visualisation de la courbe et comportement  ?

    > déjà détaillé ici pour partie :
Apprendre et comprendre la bourse : Tendances, visualisation et comportements d'une courbe (Partie 1 - Aspects généraux)

. constat 'à nu' : phases de baisse concentrées et hausse plus amples. Changement de comportement : néant mis à part cette oscillation notée dans la phrase précédente.

. Tendance ? Baissière

3 / Les volumes ?


Les volumes augmentent dans les phases de baisse et se réduisent lors des hausses. Idem pour ces 3 dernières semaines.

--> tendance baissière soutenue par les volumes. Renforce le caractère baissier de la tendance de fond.

* C'est le BA-ba de l'information d'une courbe : prix et volumes. Presque tout le reste en découle. Les moyennes mobiles ou les indicateurs sophistiqués sont pour l'essentiel des 'sous-produits' ou des dérivés qui se nourrissent de ces 2 données de base. Ils 'moulinent' ces 2 données et les restituent sous une autre forme.

4 / Mise en relief de la tendance de fond ou de long terme



On utilise une moyenne long terme. La moyenne mobile simple à 200 jours (en bleu - MM200)

Avons nous 3 creux et 3 sommets minimum pour tracer les droites de support et de résistance ? Oui, nous voici avec un canal et une zone de résistance marquée qui se mêle à  la MM200.

Nous disposons des bornes essentielles où les changements, aggravation et continuation de tendance se réalisent et sont susceptibles d'opérer également dans le futur.


5 / Mise en relief de la tendance court terme


 


Même principe que précédemment en prenant une moyenne mobile simple 'courte'. Ici la MM20 en rouge. Tendance précédemment haussière en retournement.

Tracé des droites remarquables qui bornent le mouvement. Ici en vert. Dans le cas d'espèce nous avons la rupture d'un biseau ascendant signe d'épuisement renforcé par des volumes en baisse en son sein et en hausse lors de sa sortie baissière. Le dernier 'up' ou dernière hausse est un pull-back contre l'ancien support devenu résistance. La MM20 sort de la figure.

6 / Mise en relief de la tendance intermédiaire ou de moyen terme


 
On utilise ici la MM50. On recherche la résistance et le support remarquables dans le cadre du mouvement de fond (idéalement, les droites qui prennent naissance au plus loin et sur un grand nombre de creux ou sommets) 

Tendance ? baissière avec un début de retournement

7 / Synthèse de la configuration graphique étudiée


Tendance de fond : baissière

Construction dynamique du mouvement ? On cherche à résumer ici simplement comment les horizons s'imbriquent les uns dans les autres et ce qui est entrain de se construire, et où ?

* l'application concrète de ce résumé est à faire avec un retour et une validation vis à vis du point 1 pour voir si aucune déperdition ou distorsion n'a eu lieu en cours de route :

Vous devez être capable de répondre intérieurement à la question en 1 à 3 phrases, tout au plus, en imaginant qu'un ami vous pose la question suivante :

- lui : 'alors, que font les cours en ce moment ?'
- vous : 'les cours sont entrain de redéfinir leurs tendances court terme haussière  et moyen terme baissière dans un mouvement de fond qui reste clairement à la baisse. L'enjeu se situe entre .. et ... (en citant les bornes bleues)'

                       → 3 horizons avec 3 tendances possibles (haussière, baissière ou neutre), + 1 définition dynamique de leur construction. Enfin, mémoriser un bornage supérieur et inférieur.

Mentalement, vous parlez de ce que fait le marché, pas de ce que vous avez fait, de ce qu'il convient de conseiller à votre ami. Vous ne partez toujours pas dans des prédictions. Vous laissez libre la possibilité à chacun de s'insérer dans le mouvement qui se déroule sous vos yeux et de mettre en relief les options possibles.

Chacun a les bornes, mais nul ne les utilisera de manière identique. C'est le jeu du marché de toute façon de confronter acheteurs et vendeurs et de cette rencontre se formera un prix (un cours) à un instant donné. C'est le mouvement naturel de la bourse. Ne le brisez pas en vous. 
Le graphe ainsi retravaillé vous donne les points 'saillants' de la courbe et vous invite à réfléchir sur ce que vous allez faire à tel ou tel endroit. Entrer ici, sortir là, renforcer, vous protéger, vous abstenir de toute position, etc...


Nous disposons d'une base de décision, de quelques éléments essentiels pour mettre les chances de notre côté (ne serait-ce que pour ne pas aller à contre-courant des tendances par exemple !) et d'un élément mieux stabilisé pour y reprendre appui que notre courbe de départ ou que nos émotions.

Avant de détailler tout cela, nous affinerons les choses  demain dans ' Comment réaliser soi-même des analyses graphiques ? (Niveau : débutant)'

Publié dans APPRENDRE LA BOURSE

Commenter cet article

frédéric 30/05/2009 17:35

Bonjour, ( je crois que j'ai envoyé un premier commentaire dont il ne faut pas tenir compte, désolé ) Les  deux articles sur l'analyse graphique pour grand débutant et débutant sont très biens et j'ai vraiment hâte de voir la suite et notamment 'Comment décider à partir d'une analyse graphique'. l'analyse d'ILiad pouvant servir d'exemple.C'est très intéressant de récapituler les étapes devant faire partie d'une analyse technique complète. Merci d'avance

Gilles Caye 01/06/2009 19:59




Exemple de décomposition des étapes d'une analyse graphique - Iliad





Seb 28/05/2009 22:56

Je propose à l'analyse  de mai 2008 à mai 2009

ILIAD
( Paris: ILD.PA / ISIN FR0004035913 )

Seb 28/05/2009 20:52

Ok je le relève le gant ! Proposez-moi une valeur du marché de Paris ;je fais l'analyse et je poste le graphique en daily + mm20,mm50 et mm200  en image jointe .NB : ce qui me dérange le plus dans le cas de la resistance/support bleue c'est qu'elle aie été cassée un grand nombre de fois (3 ou 4)  de manière snifificatives . Et j'aie l'habitude (mauvaise ?) de dessiner mes resistances/support sans cassure puisque c'est ce que je cherche à anticiper .Autre question : la resistance/support bleue etait-elle dessinable avant la resistance/supp verte .Je pense que oui mais ....Sur de rien ...En d'autre terme l'ORDRE du dessin des droite a-t-il une importance ?Je trouver naturel de dessiner en premier la tendance de fond la plus importante (MM200) mais sauter direct au dessin du court terme pour revenir au moyen terme .Bof  ! Bof !L'ordre de dessin logique est plutot Long terme puis moyen terme et enfin court terme ...

Gilles Caye 28/05/2009 22:14


 

Ma suggestion était dans un cas comme dans l'autre que JE refasse bien sûr l'exercice en totalité pour vous sur une valeur
ou un indice que vous auriez choisi éventuellement et de le faire paraître ... (et non pas de vous faire bosser à ma place)

L'alternative est entre un schéma type 'école' (mais dont je ne suis pas très sûr qu'il apporte quelque chose aux lecteurs) et une analyse sur une courbe actuelle avec toutes les difficultés que
cela comporte et les questions que cela soulève comme vous le faîtes à juste titre sur celle-ci.


Pour le reste : oui les courbes sont dérangeantes parfois, elles ne rentrent pas forcément dans nos schémas et références pré-établis. On peut se retrouver à en découvrir 2 seulement ou 4 tendances
avec des horizons distincts qui s'enchevêtrent ou bien 3 tendances qui se superposent. La(les) tendance(s) intermédiaires sont bien souvent les plus difficiles à cerner et c'est par là qu'en
général on pressent le plus tôt les retournements.

La logique qui prévaut, c'est celle de la courbe. Bien des tendances intermédiaires sont incertaines. Plus c'est compliqué plus on a de chances de se tromper. Il n'y a rien à forcer ici, juste
à comprendre. Si vous faites dans la logique que vous évoquez vous vous privez des informations les plus nettes.

Au stade de la décision, une tendance qui n'est pas facilement traçable peut vous permettre de vous mettre à l'écart si c'est votre horizon d'investissement et de vous reporter sur une autre
valeur.
Il n'y a strictement rien à forcer comme on peut le voir parfois du type 'je n'arrive pas à voir si c'est haussier ou baissier, mince !', d'une part cela peut être simplement neutre et
d'autres part il faut comprendre que vous détenez alors une information précieuse " c'est incertain " donc en terme de décision cela peut/doit vous inciter à rester sur le banc.
2 ou 3 analyses plus loin sur d'autres valeurs vous trouverez quelque chose de plus clair qui vous permettra d'y inscrire vos achats/ventes. ça sert à ça aussi l'analyse des courbes.

Il s'agit de qualifier les choses au mieux sans a priori. Il n'y a à ce stade aucun engagement mental quelconque sur le sujet, aucun défi... simplement mettre bien à plat les choses et comprendre
ce qui se passe pour déterminer les endroits où vous pourrez ensuite en terme de décision opérer avec le maximum de chances de réussite, positionner les stops etc...


L'article suivant (signalé à la fin de l'article) vous donnera je pense pas mal de réponses à vos questions et quelques confirmations sur le tracé pour le cas présent.

Si vous avez d'autres questionnements, n'hésitez pas.


Seb 27/05/2009 22:48

Honnêtement , autant le tracé des lignes rouges pour le long terme et le tracé des lignes vertes pour le court terme semblent logiques ...Autant le tracé des lignes bleues pour le moyen terme , me semble inconpréhensible ...Pourriez-vous développez le point concernant le moyen terme ? (Merci) Pourquoi pas un second exemple avec le long terme a la hausse , le moyen terme a hausse , le court terme à la baisse ?Je serais curieux de voir comment tracer les lignes bleues du moyen terme ...

Gilles Caye 28/05/2009 00:15



L'utilisation des moyennes mobiles (MM) permet de déterminer les tendances sur des horizons  définis dans une fourchette en terme de XX jours. C'est une approche classique que vous
retrouverez dans toute la littérature sur le sujet.

Ensuite vient le débat éventuel du paramétrage dont on parlera dans les articles sur les MM. Untel utilise XX jours, un autre vous dira peut être un peu plus avec YY jours, ...
etc...

Pour un article du type 'grand débutant', vous avez besoin d'un cadrage classique de la sorte. Néanmoins, ce qui fait une analyse de la courbe n'est pas tant le filtre avec lequel vous allez la
traiter que la façon dont vous allez restituer sa configuration d'ensemble spécifique et unique.

Vous pouvez ainsi très bien avoir des courbes qui se présentent avec une tendance long terme qui est bien supérieure à 200 jours, par exemple 3 ans voire beaucoup plus ... une moyenne mobile
'standard' à 200 jours ne vous la désignera donc pas très nettement ...

Ce qui est proposé ici pour un 'grand débutant' n'est pas de retenir formellement qu'on utilise tel ou tel outil paramétré de telle ou telle sorte mais d'allier un exemple de moyenne mobile avec
un tracé pour mettre toutes les chances de son côté.

Lequel tracé est à rechercher non pas dans un canevas 'mental' pré-établi ou de type 'académique'  (comme peut l'être un peu plus l'utilisation des MM comme proposé ici) mais
simplement de comprendre comment s'articulent, s'imbriquent les différents horizons de temps.

On ne triture pas la courbe, on esssaye simplement de la faire parler pour en tirer l'information essentielle.

Il y a donc potentiellement une grande différence entre l'horizon de temps à 50 jours ou 90 jours d'une moyenne mobile à moyen terme appliquée de manière brute/invariable et la réalité d'une
courbe lorsqu'on va chercher sa tendance moyen terme qui lui correspond

* On a bien autour de ce tracé en bleu plusieurs tendances court terme antérieures que vous pourriez définir. Il y en a eu 4 (dites de 'court terme' ou plutôt "de plus court terme" que celle
en bleue mais avec une durée à chaque fois variable) Ce n'est effectivement pas toujours évident et c'est pour cela que j'ai mentionné entre parenthèses, je cite : "
(idéalement, les droites qui prennent naissance au plus loin et sur un grand nombre de creux ou sommets) "

Il n'y a quasiment aucun exemple sur ce site. Les exemples sont dans le(s) livre(s). Chaque article est réalisé en quasi temps réel le jour même "dans le jus" (au pire le wek-end) pour
apporter autant d'éléments d'information, de formation que de décision. C'est indissociable et le site n'a pas été lancé pour montrer "des exemples" et une beauté toute théorique. Il montre
la réalité du quotidien autant que possible et toute la difficulté du terrain. Ceci dit, certaines configurations permettent d'initier des articles sur des cas d'école à certains
moments.


--> Justement en associant moyennes mobiles pré-définies et  tracé à la recherche de
tendances  non pré-normées vous pourrez élaguer déjà convenablement la question de la détermination des tendances.
Un bel exemple fait plaisir au lecteur c'est certain, "ça fait simple" et on a l'impression de comprendre mais après une fois immergée dans le bain, c'est une autre histoire ;-)


Les droites de support et résistance bleues ne sont là que dans ce cas là et on ne les retrouvent pas forcément ailleurs...

Je veux bien réaliser un exemple type pour la forme si vous le souhaitez et que je mettrais à la suite en commentaire mais je vous propose plutôt de refaire l'exercice "en
réel" dans un article à paraître un week-end d'ici la fin juillet au plus tard qui sera plus parlant et vis à vis duquel aucun pré-jugé n'est possible.

Que choisissez vous ? On peut prendre la valeur que vous souhaitez si vous voulez ou le même support que dans cet article