Economie US : nouvelle montée du chômage

Publié le par Apprendrelabourse.org

Les créations d'emplois attendues à - 75 000 en août sont ressorties à - 84 000. Pour le 8 ème mois d'affilée la première économie au monde enregistre donc des destructions d'emploi. Le chiffre pour juillet a par ailleurs été revu à la baisse de - 51 000 à - 60 000.

Le taux de chômage qui s'établissait en juillet à 5,7 % grimpe à 6,1 % soit au plus haut depuis le mois de septembre 2003.

Le CAC 40 enregistre une nouvelle poussée baissière après une matinée déjà difficile dans le sillage de la chute de Wall Street hier soir. La perte du jour s'élève à - 2,49 %, l'indice finissant la semaine à 4 196,66 points. Le score hebdomadaire est très lourd avec - 6,39 % pour cette semaine de rentrée pour l'indice phare parisien. L'euro est allé toucher un plus bas à 1,4194 et lâche - 3 % depuis le 1er septembre.

L'indicateur de l'emploi est tout à fait essentiel pour les marchés avec une corrélation avec les récessions très bonne comme vous pouvez le constater avec l'illustration ci-dessous depuis la dernière guerre mondiale. De cette statistique découlent énormément de choses comme les revenus et dépenses des ménages, la confiance de ceux-ci etc...


Plus important encore pour la compréhension à long terme des grands évolutions économiques, la croissance US depuis la précédente crise n'a pas permis de continuer sur le rythme de créations d'emplois qui prévalait depuis 1940 (droite verte rompue)

Cela est le reflet d'éléments démographiques (âges, croissance) mais également d'une croissance économique achetée en grande partie à crédit avec des taux très bas au début du siècle qui ont permis un développement de l'immobilier principalement mais sans réel impact positif sur l'emploi comparé au rythme en place depuis un demi siècle. Enfin, avec l'avènement de la mondialisation dans une phase décisive depuis 5 ans, une grande part de la production s'est réalisée en dehors du territoire national (entre autres éléments comme la productivité etc...)

La courbe se retourne et pointe vers la récession pour l'heure, c'est le sujet du moment, mais le tout dans un contexte déjà intrinsèquement dégradé depuis assez longtemps et qui constitue une faiblesse pour la suite.  A retenir.

Le Dow Jones a inversé sa tendance à la fermeture de Paris avec une annulation des pertes de début de séance grâce à des achats sur les financières dont l'indice sectoriel prend + 4,83 % sur la séance. Le Dow Jones ferme la semaine en hausse de + 0,29 % à 11 220, 96 points avec un score hebdomadaire (sur 4 jours) moins lourd de 2 % que le CAC 40.


Semaine prochaine, le temps fort concerne les ventes de détail aux USA pour août dans un contexte toujours très tendu de toutes parts.


La bourse de Shanghaï pointe ainsi désormais par exemple vers une division par 3 de son indice principal en une dizaine de mois.

Rappel de base pour le week-end : une perte de  25 % nécessite un gain ultérieur de 33 % pour récupérer sa 'mise' initiale, une perte de  50 %, un gain de 100 % et une perte de 66 % un triplement ultérieur...

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article