Le CAC 40 repasse les 4 000 points

Publié le par Apprendrelabourse.org

Après le mini-Krach du Dow Jones de - 6,98 % hier soir consécutif au vote négatif concernant le plan Paulson par la Chambre des Représentants, les marchés actions ont réussi à se stabiliser grâce à la prise en main de Dexia et à la prise en compte que le refus législatif hier aux Etats-Unis ne constitue qu'une étape dans les débats, d'autres aménagements et de nouveaux votes étant mis en perspective.

Le CAC 40 ferme la séance en hausse de + 1,99 % à 4 032,10 points. Dexia a été suspendue de cotations une partie de la matinée mais finit en hausse de + 4,47 % à la faveur d'une augmentation de capital de 6,4 Milliards € souscrite par l'état belge, luxembourgeois comme dans Fortis et l'état français.
La France prend une participation de 3 Mds € essentiellement via la Caisse des Dépôts et Consignation -CDC - actuel actionnaire important de cette banque qui résulte de la fusion en 1996 du Crédit Communal de Belgique et du Crédit Local de France, spécialisée à la base dans le financement des collectivités locales mais active dans de très nombreux métieurs aujourd'hui.
La France détient ainsi dorénavant un peu plus de 25 % des actions (contre 13 % précédemment via CNP et CDC) soit l'équivalent à peu de choses près des parts détenues par l'état, les communes et les régions belges. 18 % sont détenus côté belge par  Arcofin et la mutuelle Ethias et 3,8 % par les salariés.

En Irlande, où l'indice de la bourse de Dublin, l'Iseq, a perdu - 13 % hier avec - 46 % sur Anglo-irish Bank (+ 67,13 % ce soir), décision a été prise par le gouvernement de garantir tous les dépôts des 6 principales banques. Selon le Financial Times, il s'agit d'un engagement total considérable à hauteur d'environ 567 Milliards $ à mettre en rapport avec un PIB pour 2007 de 254 Milliards $.

En Italie, la plus importante banque italienne, Unicredit, perd encore ce jour - 12,70 % (après - 10,30 %) hier et avec 3 suspensions de cotation en cours de séance.

Aux USA l'indice des prix immobiliers US selon
l'indice Case/Shiller chute pour le 10 ème mois d'affilée à un taux de déclin record, soit pour le mois de juillet, - 17,5 % sur un an.


Plus satisfaisant, l'indice d'activité de la région de Chicago est ressorti à 56,7 en septembre (donc indiquant une expansion de l'activité car > 50) et meilleur qu'attendu puisque le consensus escomptait 54. Il s'agit cependant d'un ralentissement par rapport aux 57,9 enregistrés en août.

La confiance du consommateur progresse par ailleurs pour septembre à 59,8 contre 55 attendu et le chiffre d'août a été révisé à la hausse de 56,9 en première estimation à 58,5. La 'situation actuelle' est jugée en régression sur un mois passant de 65 à 58,8 mais les anticipations s'améliorent à 60,5 après 54,1 le mois dernier (donnée qui évoluait entre 41 et 48 en juillet, juin et mai)

Le Dow Jones reprend + 4,68 % à 10 850,74 points en début de soirée.


→ La fin de semaine sera marquée, en complément de l'attente d'un éventuel nouveau vote aux USA jeudi concernant un plan 'remanié', par différents rendez vous importants sur le front économique avec la parution :

- dès demain de l'enquête ADP sur l'emploi et l'indice d'activité manufacturière pour septembre
- jeudi , des commandes industrielles
- vendredi par les chiffres des créations d'emplois et l'indice d'activité du secteur des services.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article