L'injection de l'état dans les banques dope le CAC 40

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 termine en hausse de + 0,78 % à 3 475,40 points alors que tous les autres indices européens clôturent dans le rouge (DAX - 1,05 %, Milan - 1,30 %) L'injection d'ici la fin d'année de 10,5 milliards € du gouvernement français dans les 6 plus grandes banques du pays permet aux bancaires de truster les premières places du jour (Crédit Agricole + 15,74 %, SG + 10,23 % et BNP + 8,19 %)


Cette avancée solitaire se fait dans un climat assez difficile pour les secteurs de la chimie, des matières premières, des semi-conducteurs et de l'énergie, mais aussi de l'informatique, de l'internet ou des réseaux. Le pétrole est retombé sur les 70 $ au plus bas alors que l'euro perd près de 2 % contre le dollar sous les 1,31 et lâche 4 % contre yen. L'or se négocie en baisse de près de - 3 % à 770 $ l'once.

Le Dow Jones s'aggrippe aux 9 000 points dans un marché qui procède au tri des valeurs en fonction des derniers résultats parus et des perspectives dévéloppées par les dirigeants de groupe :

- DuPont perd plus de 8 % avec des résultats supérieurs au consensus mais revoit ses prévisions à la baisse.
- Texas Instruments publie des résultats en baisse de - 26 % et revoit également ses perspectives de manière défavorable. Le titre perd 6 %.
- American Express prend + 8 % avec un bénéfice net par action en baisse de 21 % mais  supérieur de 25 % aux attentes.
- 3M enregistre des revenus records au 3 ème trimestre et prend + 4,40 %.

→ Globalement, les publications sont mitigées avec une orientation négative pour la suite.


La distribution de crédits immobiliers en baisse de 11 % sur le 1er semestre en France ralentit encore à - 16 % depuis le 1er janvier en raison d'une chute des nouveaux prêts de - 26 % sur le 3 ème trimestre. Les taux d'intérêts désormais au-dessus de la barre des 5 % et les restrictions des banquiers à octroyer de nouveaux prêts sont les principales raisons de ce coup de frein drastique, jamais vu jusqu'ici (étude Crédit Logement/CSA)

Les opérateurs sont par ailleurs toujours baignés dans une atmosphère négative compte tenu de la teneur des dépêches de conjoncture qui 'tombent'. A titre d'exemples :

- les faillites en France ont progressé de + 7 % en un an en France selon une étude d'Altarès mais de plus de 17 % sur le dernier trimestre. Plus la société est importante, plus l'augmentation du taux de sinistre est élevée.
- une source qui aurait eu accès aux derniers chiffres du fret ferroviaire en Allemagne (DB) et rapportée par l'agence Reuters signale une baisse notable sur les 4 derniers mois. Deutsche Bahn confirmera ou infirmera, ces éléments lors de sa parution des chiffres de sa division fret le mois prochain (quoiqu'il en soit, pour le fret maritime mondial, l'indice BDI continue sa course folle à la baisse à 1292 ce jour, soit encore - 4,65 %)

Le Nasdaq lâche - 4,14 % et le Dow Jones - 2,50 % à la clôture à 9 033,66 points. Le Dollar Index détaillé ce week-end prend + 1,56 % à 84,37.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article