Economie : amélioration générale mais la contraction subsiste

Publié le par Apprendrelabourse.org

L'indicateur d'activité du secteur des services américain pour avril indique une contraction moindre à 43,7 contre 40,8 en mars et dans la fourchette haute des attentes (40,8 / 45)

Parmi les meilleures améliorations :
- les nouvelles commandes passent de 38,8 à 47
- l'emploi progresse de 32,3 à 37

Les prix restent stables : 40 après 39,1.


                             Synthèse de l'activité industrielle mondiale :
 

Vendredi sont parus
les chiffres du secteur manufacturier US, le 23 avril c'étaient les premiers chiffres du secteur en Europe, hier ils ont été précisés définitivement. Stabilisation, ralentissement de la baisse, rebond, indices ISM  d'un côté, indices PMI de l'autre, données préliminaires puis révisions, on s'y perd un peu... où en sommes nous globalement ?


Pour ce faire, rien de tel que d'utiliser l'indicateur global de JPMorgan qui compile les indicateurs de 26 pays qui concentrent plus de 80 % de la production industrielle du monde (USA, UE, Japon et Chine contribuent pour près de 70 % de l'indicateur) 
Tout ceci se base sur des enquêtes de directeurs d'achat de plusieurs milliers de sociétés.
Rappel : un résultat > à 50 signale une progression de l'activité et < à 50 une contraction.


 En passant de 37,3 en mars à 41,8 en avril, l'indicateur offre la plus forte hausse jamais enregistrée. Il s'agit du 7 ème mois consécutif d'amélioration. On reste cependant toujours en zone de contraction mais à un rythme qui décélère. Cette amélioration correspond historiquement en fait au creux de la précédente récession.


En clair, si amélioration économique il y a bien, nous n'en sommes suivant ces données, toujours qu'à la moitié du chemin pour pourvoir retrouver une simple stabilité de l'activité. Plus d'une confirmation est donc encore nécessaire pour pouvoir parler de 'reprise' d'ici le coeur de l'été



Le CAC 40 se replie très légèrement à 3 225 points en baisse de - 0,40 %. Le Dow Jones est à l'équilibre. Demain seront dévoilés les résultats de la BNP et nous prendrons connaissance de l'enquête ADP sur les créations d'emplois Outre-Atlantique où 643 000 destructions de postes sont attendues après 742 000 en mars (Les journées les plus 'chargées' sont  jeudi et vendredi)

Toujours en pointe, le DAX à portée de main de sa moyenne mobile à long terme (200 jours) se replie beaucoup plus nettement que les autres bourses européennes à 4 853,03 points soit une baisse de - 1,01 % (Madrid gagne + 0,68 % et Amsterdam + 0,27 %)




Certes, Adidas plonge de - 11,19 % sur de mauvais résultats, mais, d'un point de vue graphique, le cap à passer est très important pour les marchés européens.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article