Bourse - Europe : l'envol

Publié le par Apprendrelabourse.org



Nouvelle séance de forte hausse sur les marchés actions aujourd'hui. Des résultats de sociétés dans l'ensemble convenables ont été publiés mais n'ont pas affecté nommément la séance de manière visible et décisive, ni les chiffres hebdomadaires du chômage parus en hausse. 
L'ouverture de la bourse de New-York puis la progression des ventes d'immobilier dans l'ancien Outre-Atlantique supérieure aux attentes est venue dégeler les cours pris dans une tendance indécise depuis le début de séance hier.

→ Reprenons notre suivi en données horaires du CAC après celui cours par cours réalisé mardi qui nous avait permis de déceler une certaine fragilité qui s'est matérialisée avec une sortie du canal haussier en vert et le support des 3 280 points très attaqué hier tout au long de la séance (comme nous le verrons, dans les articles en matière 'de décision', détenir les niveaux clefs est une chose mais positionner ses ordres, ordres stop par exemple, en est une autre pour ne pas se faire sortir bêtement d'une tendance - une petite marge est souvent nécessaire...)

Ce jour, les cours sont revenus au plus bas à 3 280,68 points et ont formé un triangle dit 'de continuation' (en jaune) dont la sortie haussière a propulsé les cours avec une force record depuis le 13 juillet dernier, ramenant le CAC 40 au sein de son précédent canal.





Le CAC 40 s'offre un nouveau gain de + 2,08 % à 3 373,72 points réalisé en moins de 2 heures, ce qui constitue la 9 ème séance de hausse consécutive.

Le Dax à la bourse de Francfort prend à nouveau la tête avec un gain de + 2,45 % à 5 247,28 points.

Pourquoi une telle hausse ?

La bourse qui comprend un très grand nombre d'acteurs s'y afférant est soumise à la psychologie des foules, observable en d'autres domaines où les sentiments grégaires s'expriment. Les comportements ayant des fondements rationnels et irrationnels s'y mêlent. Parmi les sentiments et les 'drivers' psychologiques, les plus forts se trouvent la cupidité et la peur. La peur a une puissance plus importante pour l'humain, une perte est ressentie comme beaucoup plus forte émotionnellement qu'un gain.

La vocation de ce blog est de vous apporter de manière la plus neutre possible et autant que faire ce peut des enseignements pratiques à titre de formation pour progresser, de l'information pour vous faire votre propre opinion et des éléments propres à faciliter votre décision en toute connaissance de cause notamment avec les analyses graphiques.

Pour ceux simples observateurs qui viennent ici uniquement pour comprendre "comment ça marche" et aujourd'hui à la recherche d'une justification sur une telle hausse, faisons une petite entorse à cette ligne directrice avec une réponse sans doute subjective sur les aspects irrationnels. Comment une telle hausse est possible ? L'émotion à l'oeuvre actuellement est la peur et non l'euphorie ou autre. La peur ?! Quelle peur ? La peur de louper le rebond semble très présente.

     - Rappel de quelques phénomènes techniques présents en pareil cas : Apprendre et comprendre la bourse en temps réel : effets des débouclages de ventes à découvert


Quelle est la teneur de la statistique du jour ?

Les ventes dans l'ancien ont progressé de + 3,6 % en juin un peu au-dessus des attentes du marché mais le surplus enregistré par rapport aux attentes et 'gommés' par la révision à la baisse du chiffre du mois précédent. C'est surtout l'Ouest très affecté qui rebondit de + 6,4 % et de + 11,5 % sur un an. Autre amélioration le stock se réduit de 9,8 à 9,4 mois mais toujours au-dessus de celui de début d'année.

Les prix sont toujours en baisse de - 15,4 % sur un an (prix médian) mais gagnent + 4 % sur un mois et sont en hausse de +10,3 % depuis les plus bas de janvier (avec des ordres de grandeur similaires pour 'les prix moyens')


Le Dow Jones passe allègrement les 9 000 points en début de soirée. A suivre demain, l'indice du climat des affaires en Allemagne, l'IFO pour confirmer l'oriention rencontrée en juin et le sentiment du consommateur aux USA.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article