Saisies immobilières aux USA : de records en records (et même un peu plus...)

Publié le par Gilles Caye

isTokenBon...personne ne semble en parler..personne n'a peut être l'information ? Moi-même je me suis dit que cela serait "redites" et qu'à reparler pour la 4 ème fois des saisies immobilières j'allais lasser..et puis en fait voilà encore un mois qui s'est écoulé et nous avons encore du nouveau...encore des records...

Source : realtytrack.com

Quoi de neuf dans le communiqué de presse de Realtytrack ? (là comme toujours je traduis et me limite à cela)

- le taux de saisies immobilières est le plus haut de l'année en novembre

- la hausse s'élève maintenant à + 68 % depuis novembre 2005

- pour le 3 ème mois consécutif, c'est la Californie qui enregistre le nombre le plus élevé de nouvelles procédures

Ici je ne traduis plus mais reprend certains chiffres : des Etats à + 130, 182 voir 299 % de hausse des saisies sur 12 mois sont de moins en moins exceptionnels. Sur un an nous atteignons pratiquement 1 200 000 saisies à travers le pays. Le chiffre sans doute à retenir : le nombre de saisies en proportion de la population est tombé sous les 1000, à une saisie pour 961 ménages (cliquez sur la carte et vous aurez accès aux chiffres état par état)

L'analyse de ces chiffres ayant déjà été faite à plusieurs reprises dans ces articles, je ne vais pas me répéter ici. Comme toujours en économie et lorsqu'on est en position de prendre des risques, c'est en regardant "ce qui peut arriver au pire" dans un cas particulier ou comment évolue le nombre de ceux qui sont arrivés à ce stade ultime d'être saisi d'un point de vue global qu'on se donne des chances non pas forcément d'avoir les bonnes réponses mais au moins d'avoir de bonnes chances de trouver le chemin qui nous amènera à bien anticiper. Car si à ce stade cela empire, il doit y avoir aussi des stades en amont qui se portent de moins en moins bien...

D'ailleurs à égréner au fil des mois tous ces chiffres de saisies on risque de banaliser les choses et ce qui nous avait mis un peu en alerte risque finalement de nous endormir. Je vous propose ainsi de remonter le fil de l'eau et d'élargir. En d'autres termes, nous allons voir ce qui se passe aux stades précédents et si d'autres acteurs sont touchés ?

(A savoir : Le système américain permet d'emprûnter même avec une mauvaise qualité ou un mauvais historique de crédit car il existe des organismes spécialisés qui via des taux d'intérêts plus élevés offrent une gamme de prêts répondant à ces profils.)

Que s'est-il passé ces dernières semaines ? Le marché des emprûnts hypothécaires "mal notés" ou à prime supérieure ( pour compenser donc la mauvaise qualité de crédit) déjà en baisse depuis août à plonger litérallement depuis début décembre. Des organismes de crédit spécialisés ont fait faillite.

Nous avons donc :

- de plus en plus d'américains touchés par les saisies immobilières

- des sociétés de crédit en difficulté voire en faillite

- un segment du marché obligataire des "US mortgages" mal notés en baisse

Aurions nous d'ores et déjà un début de piste à notre question de départ ? Hum ...admettons que  1 200 000 capitaines (ménages) ait mal gérés leurs affaires et qu'une épidémie traverse encore tout le pays, admettons que des capitaines (les patrons ou actionnaires) de sociétés de crédit soient particulièrement mauvais gestionnaires et admettons que le marché obligataire (de ce type d'obligations)  soit dans une mauvaise passe conjoncturelle purement passagère ou alors...

C'était quoi déjà la question ? (cf. fin de l'édito n°1)....mais où s'arrêtera l'empilement de ces statistiques de ces faillites, la transmission en chaîne du mouvement est elle possible jusque ..jusque tout en haut? S'agit-il d'erreurs de capitaines isolés mal avisés ou de leur appartenance au mouvement d'ensemble qui nous a porté ces dernières années ?

Chacun aura sa réponse, son opinion. Je note simplement dans ces articles à l'avenir de vous faire part en plus de nos ménages américains malheureusement impliqués dans cette statistique, de l'état du marché du crédit juste au-dessus de ce stade et bien sûr du marché obligataire qui en résulte.

Nous avons donc 2 infos : 1 / ce que nous savions déjà ne ralentit visiblement pas. 2 / d'autres agents économiques sont touchés engendrant des pertes à certains porteurs d'obligations.

Des chiffres, des exemples et des graphes vous seront donnés prochainement sur ce point 2/ en cliquant ICI

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

alain2908 20/01/2007 09:01

bonjourvous écrivez "Sur un an nous atteignons pratiquement 1 200 000 saisies à travers le pays. Le chiffre sans doute à retenir : le nombre de saisies en proportion de la population est tombé sous les 1000, à une saisie pour 961 ménages (cliquez sur la carte et vous aurez accès aux chiffres état par état)"Je pense qu'il y a une erreur dans ces chiffres La population américaine est de 300 millions comptons au maximum 200 millions de ménages.nous arrivons à 1 saisie pour 200 ménage au maximum Je ne vois pas comment arriver à 961 merci de votre éclairage

Gilles Caye 20/01/2007 10:10

Bonjour Alain,
Comme je l'indique et pour assurer un suivi dans le temps fiable, je me fonde sur les données de la base la plus connue et la plus large, celle de realtytrack. Concernant le passage que vous citez j'indiquais faire ma propre rédaction du texte mais en reprenant des chiffres qui ne sont pas les miens. Si vous cliquez sur la carte vous aurez accès à un tableau qui reprend ce chiffre (1ère ligne, en rouge )




Rate RankState NameNODs NTSsNFSsLISsREOsTotal1 for every #HH%Change from Oct 2006%Change from Nov 2005


--
United States

31,027


44,448


5,685


16,263


22,911


120,334


961


4.12


68.13





 
"1 for every HH (households") : 1 pour chaque ménage.
En France, en 2005 la population était de 60 M (Insee) et de 25 M de ménages : rapport de 2,4. Si on l'applique à 300 M d'américains cela fait  125 M de ménages US  :125 000 000 / 120 334 = quelque chose aux alentours du millier par mois et non par an. Le léger delta avec les  961 est dû au fait que les ménages américains n'ont pas la même proportion exacte qu'en France par rapport à la population totale. (je me note pour trouver le chiffre exact si besoin dans un prochain article sur le sujet)