Les banques US en repli : l'histoire se répète ?

Publié le par Gilles Caye

Le 14 février dernier, nous avons vu dans Evolution de l'indice des 500 plus grosses valeurs US : l'histoire se répète ? que cet indice 'large' décrivait une courbe laissant présager, si le mouvement devait se répéter, une inflexion de tendance d'ici quelques semaines aidée en cela par un indicateur de tendance que vous pouvez redécouvrir en cliquant sur le lien.

Si la pédagogie est une chose, elle ne peut s'affranchir concernant la bourse et l'économie du réel et du suivi de l'information et encore moins de prospective car l'essentiel de l'acte boursier est l'anticipation. Dans ce domaine il n'est pas de 'imaginez que', ni de 'il était une fois', de 'disons que cela ressemble un peu à' ou de 'c'est un peu comme'...non quand on est dedans on en accepte toutes les conséquences et l'apprentissage doit tenir compte de cela dès le départ.
Rassurez vous je ne me lance dans aucune prévision ou annonce quelconque mais tiens à mettre en lumière à nouveau et dans le prolongement de l'article cité ci-avant certains éléments remarquables pouvant vous aider et devant vous amener, en plus des éléments qui "ne collent pas", qui "clochent" à mettre en avant des choses remarquables à suivre de façon à bâtir votre sentiment du moment sur des éléments fondés et non uniquement sur une vague impression qu'un rayon de soleil ou une pluie feront varier dans les esprits.

En fait que fait-on ici ? Si le CAC 40 est influencé par les marchés américains alors avoir une vision sur un indice large US peut être intéressant : nous l'avons eu le 14.2 dernier. Mais si nous voulons aller plus en amont chercher une idée ou un indice précurseur pour la suite des évênements, regarder ce que fait le cours de la principale banque d'affaires américaine dont les cours sont souvent en avance sur l'évolution de l'indice des 500 plus grosses sociétés US peut éventuellement nous renseigner.

Que voyons nous ?
- le cours est entré depuis le début d'année dans un canal descendant et vient en clôturant vendredi soir à 89,04 $ de casser sa moyenne mobile à 90 jours de façon violente.
- si vous reprenez le graphe du SP500  dans l'article précédent vous verrez que le cours de Merrill Lynch réplique le mouvement avec un temps d'avance sur les creux. La baisse du printemps dernier du CAC ou du Dow était également réalisée depuis quelques temps dans les cours de cette banque.
- la correction est supérieure à celle de novembre dernier liée à un mouvement de repli de l'ensemble des bourses compte tenu de la faiblesse du dollar enregistrée alors.

Alors que les taux sont globalement stables, l'inflation disons plutôt contenue, la croissance mondiale toujours en croissance élevée, que les marchés actions grimpent depuis des mois sans discontinuer, que les opérations boursières sont légions, les investisseurs semblent avoir moins d'appétit pour cette grande banque qui logiquement devrait en profiter. Simple prise de bénéfices ou inversion de tendance plus profonde ? A suivre

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article