Flash : Le DOW clôture sur les plus bas du jour en baisse de près de 2 %.

Publié le par Gilles Caye

Le Dow Jones clôture en baisse de - 1,97 % à 12075 points et le Nasdaq plie de - 2,15 % alors que les financières ont plombé la 2nd partie de séance de manière très importante avec un score du secteur dépassant les - 3 % sur la séance.

Merrill Lynch dévisse de - 4,49 % et se retrouve sur un plus bas vieux de 4 mois, Lehman Brothers lâche - 5,94 % et Morgan Stanley - 5,23 %. Même Goldman Sachs bénéficiant d'une parution aujourd'hui de résultats records perd - 1,76 % à 199,03 $ après un plus haut en séance à 208,42 $, le N°1 mondial Citigroup étant dans la moyenne à -3,20 %.

Autre symbole, l'une des 2 sociétés mastodontes du crédit hypothécaire américain, Fannie Mae, après une lourde perte hier a subi la nervosité et le retour de la volatilité lié aux craintes du risque crédit aux USA en passant d'un plus haut près des 55 $ pour terminer sous les 53 à un plus bas depuis près de 6 mois.

Il s'agit du second plus fort recul de l'année...avec les mêmes causes créant les mêmes effets : la dégradation continuelle des encours et du risque du crédit immobilier à risque aux USA stigmatise la peur des investisseurs d'être pris aux pièges dans d'autres positions spéculatives à très spéculatives pour lesquels ils préfèrent déboucler leurs positions...les banques notamment qui ont prêtés à ces sociétés spécialisées qui n'arrivent plus à faire face à leurs échéances en raison de leurs propres clientèles étranglées dans des prêts immobilier faits à des conditions telles qu'elles ne peuvent soutenir les remboursements dans le temps (taux attractif au début puis révisable, taux ajustables, prêt au-delà des normes, refinancement impossible pour cause de chute de la valeur de l'habitation mise en gage, dossiers 'trop juste' compte tenu des taxes et des assurances en forte progression aux USA etc...)

Le dollar est affaibli ce soir contre yen subissant un repli de 1,17 % alors que l'euro subit le même phénomène et dans les mêmes proportions. Les métaux précieux s'inclinent également avec une once d'or en repli de - 1 % à 643 $.

Paru le 12 février pour le nombre de saisies immobilières pour le mois de janvier, le communiqué pour le mois de février n'est toujours pas connu ce soir...il sera retranscrit ici comme depuis plus de 6 mois dès sa sortie sans doute demain.

Evidemment, les obligations d'Etat sont les plus recherchées par les investisseurs qui cherchent un refuge dans un mouvement de "fuite vers la qualité" ("flight to quality" selon l'expression consacrée)

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article