USA - Immobilier : mauvais mois d'octobre

Publié le par Apprendrelabourse.org


Le marché attendait 600 000 mises en chantier pour octobre après 4 mois stables très légèrement sous ce seuil. La déconvenue est de taille avec un repli de 10,6 % sous 530 000.

La baisse est particulièrement prononcée pour les logements collectifs en chute de 34,5 %, du jamais vu depuis 1959 date du démarrage de ce suivi statistique, alors que les logements individuels ne cèdent que 6,8 %.

En terme de permis de construire, la baisse est limitée à 4 % sur le mois.



Pour mettre les choses encore plus en perspectives d'un point de vue historique et prendre conscience de ce que de tels chiffres signifient lorsqu'on procède à des comparaisons sur 50 ans, comparons les mises en chantier à l'évolution de la population.

Les mises en chantier actuelles (en rouge - échelle de droite) ne représentent même pas la moitié des mises en chantier existantes au pire de la récession du début des années 60 avec une population (en bleu- échelle de gauche) qui est pourtant supérieure aujourd'hui de 66 % à celle d'il y a un demi-siècle (120 millions d'américains en plus) et tenant compte d'une progression démographique plutôt constante.



Les indices actions en Europe ont été torpillés sur la nouvelle. Cela se solde par un nouvel échec à établir un support sur 3485. On n'en sort toujours pas.


Le CAC 40 termine à l'équilibre à 3 828,16 points (-0,02 %) comme Francfort (+0,16 %) et le Dow Jones.

A suivre demain, la réaction du marché à 16 heures sur la parution des indicateurs avancés US (qui intègrent dans leur calcul les permis de construire) attendus à + 0,4 % pour octobre après 5 mois très positifs sur le dernier semestre.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

Milou 18/11/2009 22:54


Bonsoir
Les marchés US n'ont pas semblé très gênés par ce marasme immobilier, surtout en 2 ème partie de séance.
Les prix à la production montrent un peu d'inflation
Mais il est vrai que plus c'est mauvais, et, plus les traders sont heureux puisque les taux ne bougeront pas (quoique Mme Janet Yellen de Frisco a dit que la FED ne pourrait pas rester accomodante
trop longtemps).
Merci pour tout ce travail.


Gilles Caye 18/11/2009 23:29



Les prix à la production sortent du trou, rien de plus...

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/40/52/94/11.2009/ppif.png

Mis à part les produits de base à la production .... mais c'est lié au prix de l'énergie (de nature assez volatile)

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/40/52/94/11.2009/ppif1.png

d'ailleurs en variation annuelle, ils sont toujours négatifs. Ils sortent de l'abyme...

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/40/52/94/11.2009/PPIF2.png

(On définit les prix suivant les stades ou le cycle de production c'est à dire :  à la production de base des matières brutes (crude materials), pour les produits intermédiaires et pour les
produits finis)

Bonne fin de soirée