Flash trading - Madrid, Paris et l'euro sur la corde raide

Publié le par Apprendrelabourse.org

Les publications du jour n'ont pas réussi à influer réellement sur la tendance, ni négativement avec le nouveau recul de 2,2 % des ventes de logements anciens aux USA en octobre ni positivement avec la révision à 2,5 % du PIB américain au 3ème trimestre contre 2 % en 1ère estimation, tout comme l'accélération de la croissance dans l'Euroland selon l'indice PMI Composite des directeurs d'achats du secteur manufacturier et du secteur des services qui progresse de 1,6 point à 55,4 en novembre en données provisoires.

 

euro-madrid.png

 

Les valeurs financières irlandaises rechutent de 18,62 % (Iseq Financial) et la bourse de Dublin de 3,52 % (Iseq 20). Mais la principale préoccupation concerne surtout la bourse de Madrid en chute de 3,05 % qui porte en elle le risque d'une contagion au reste de l'Europe et à l'euro (Cf . Finance – Une seconde crise de l'euro est elle en marche ? )

 

 

CAC 40 – Intraday (Unité de temps : 15 minutes):

 

Le principal seuil à surveiller (cercle orange ci-dessous) brisé dès l'ouverture a inversé la polarité sur le gap (zone en blanc non cotée entre la séance des 17 et 18 novembre), celui-ci jouant en tant que résistance en faveur des vendeurs et mettant très rapidement en ligne de mire le support suivant.
CAC-40-231110.png

Le CAC 40 perd 2,47 % et termine son repli (pull-back) contre l'oblique baissière après sa sortie haussière du 18 novembre et une fin de séance qui hésite entre excès baissier et rupture avec des conséquences importantes à suivre sur les unités de temps supérieures notamment en journalier.

 

 

CAC 40 journalier (daily) & configuration générale :

 

L'inversion du rapport de force entre acheteurs et vendeurs dans cette zone et sous la moyenne mobile à 50 jours (MM50), zone précaire évoquée mercredi, se solde en effet par un ilot de retournement (séances isolées par un gap baissier et haussier) et un retour assez violent sur la moyenne mobile à long terme (MM200)

 

ilot-CAC.png
La MM200 reste le dernier seuil pour maintenir la perspective d'un retour sur les plus hauts d'avril et nourrir un contre-pied haussier à l'image du contre-pied baissier en cours depuis 48 heures en pleine adéquation avec les risques inhérents à ces rotations, particulièrement piégeuses dans un sens comme dans l'autre.

En terme de retracement, les cours en sont précisément au même stade que le 4 octobre dernier sur 3640 lors de la formation du drapeau central, en consolidation de la première jambe de hausse (dernier graphique)

Enfin, comme sous la MM50 la semaine passée, sous la MM200 le risque d'assister à des dégagements à nouveau appuyés persiste compte tenu de la position non seulement de l'IBEX 35 évoqué plus haut mais du DAX et du Dow Jones, le premier sur sa MM20 et le second sur sa MM50.

CAC-Fibo.png

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

Milou 24/11/2010 09:00



Bonjour Gilles.


On va voir la réaction des US ajd aux stats économiques, à une journée du Thanksgiving.