Le Dow Jones à la merci de l'or noir

Publié le par Apprendrelabourse.org

Depuis les 21 et 22 février, dates de l'accélération des événements en libye et de la flambée du pétrole, la sensibilité des marchés actions s'est largement reportée des résultats de sociétés et des publications macro-économiques à la seule évolution des cours du baril de pétrole, tout premier baromètre des inquiétudes géopolitiques actuelles.

 Le marché américain est insensible au record depuis 1983 des nouvelles commandes dans l'industrie manufacturière de la région de Chicago, à un niveau d'activité de l'industrie sur le plan national au plus haut depuis 2004 selon l'ISM Index et à plus de 200 000 créations d'emplois en février dans le secteur privé selon l'enquête ADP.

Une corrélation inverse assez élevée s'est installée entre le cours du baril et le Dow Jones. Elle prime sur le reste.

Evolution-DJIA-WTI-CAC40-copie-2.png

La nouvelle et récente hausse de l'or noir a été relativement contenue mais toute poussée de fièvre supplémentaire est susceptible de remettre en cause dorénavant la tendance en cours.

Pour l'heure le repli ne correspond qu'à un retour dans le cœur du biseau ascendant après une dernière phase d'euphorie au sein d'une configuration qui traduit l'épuisement progressif du mouvement mais le trend haussier reste actif tant que les cours évoluent au-dessus de leur support ascendant.

 

La situation est néanmoins précaire sous les moyennes mobiles court terme (en blanc et rouge)

Les cours en données hebdomadaires de la séquence de hausse depuis l'été 2010 forment un sommet en pince (cours extrêmes de 2 chandeliers identiques ou à quelques points près) qui alerte également sur une fin de mouvement probable et qui constitue le niveau d'invalidation de la consolidation actuelle à plus long terme.

DJIA-020311.png

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article