S&P 500 - Analyse graphique

Publié le par Gilles Caye

Nous avons fait à plusieurs reprises ces dernières semaines un point sur les résultats des sociétés appartenant au S&P 500 qui intègre les 500 plus importantes sociétés américaines et notamment semaine dernière pour mettre en lumière la nouvelle répartition entre les secteurs résultant de la crise actuelle avec l'importance prise par les valeurs technologiques au dépend des financières. Si Dell, par exemple, publiera ses résultats semaine prochaine, la saison des résultats touche à sa fin.

C'est l'occasion de revoir les choses sous un angle graphique. Je rappelle que cet indice est moins connu du grand public que le Dow Jones mais il est l'indice principal des gérants de fonds. Alors que 2 graphes du Dow ont été intégrés parmi les news du soir semaine dernière avec une correction nette, il est important de déterminer les seuils pour cet indice large pour compléter le panorama du marché avant de débuter la semaine d'autant qu'il existe plusieurs différences avec le Dow Jones qui n'est calculé que sur la base de 30 valeurs.


• Les cours sont entrés dans une phase baissière depuis l'été 2007 signalée ici par le canal baissier en rouge gras (graphe 1- analyse en données hebdomadaires). Après la 3 ème 'sortie de route' mi-mars en dehors de ce canal, l'impulsion haussière a été plutôt vive et a donné lieu à une tentative de débordement de la résistance entre 1425 et 1450 points là où passe une zone de retournement haussier signalée en vert.

Le rejet sur ces niveaux en début de semaine a été important et les indicateurs ont tendance à se retourner également laissant craindre une nouvelle phase de chute au sein du canal.  Il reste pour ce faire néanmoins à franchir encore un support.


• En effectuant un zoom et en visualisant les choses en données quotidiennes (graphe 2) on retrouve comme pour le Dow Jones, une cassure de la résistance du canal baissier mais un rejet contre la moyenne mobile à 200 jours. Les cours évoluent sous cette moyenne mobile.. rien de neuf la tendance de fond reste clairement baissière.

En ce qui concerne, l'impact de cette baisse, on notera la cassure d'un biseau ascendant en vert en milieu de semaine mais le maintien au sein du canal haussier né cet hiver (droites vertes obliques parallèles) et soutenu par des volumes relativement stables alors que ceux-ci avaient tendance jusqu'ici à s'étoffer dans les phases de baisse et se restreindre dans les phases de hausse. A la différence du Dow, le S&P 500 est toujours sur sa moyenne mobile à 50 jours, laquelle est toujours orientée à la hausse.
Les indicateurs sont orientés ici cependant plus clairement à la baisse renforçant la fragilité rencontrée sur le premier graphe.


Conclusion : Nous avons donc connu jusqu'ici un échec dans le franchissement à  la hausse des résistances permettant la continuation de la progression mais ceci ne signifie pas encore l'entrée dans une tendance baissière à court/moyen terme compte tenu des supports présents.

La cassure des niveaux atteints vendredi soir ouvrirait la voie au 1300/1325 points. 

Publié dans TRADER - TRADING

Commenter cet article