CAC 40 : étroitement corrélé au Dow Jones

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 termine en hausse nette de + 1,97 % à 4 332,66 points et se 'recadre' (cf. graphe) en fait simplement avec l'accélération haussière de Wall Street hier en fin de séance. Le Dow Jones au contraire finit quasiment inchangé en baisse de - 0,10 % à 11 421,99. L'indice parisien est porté un peu par les bancaires mais aussi par les valeurs énergétiques durement touchées pour  certaines depuis le début du mois. Le DAX, le DJ et le CAC 40 sont au coude à coude depuis quelques jours, Amsterdam est affaibli alors que Zurich résiste :



Banques : Lehman Brothers, toujours très largement placée sous le feu des projecteurs des opérateurs, a encore perdu - 13,51 % dans un flot de rumeurs allant des velléités du gouvernement de s'emparer du dossier au plus vite au 'no comment' de Bank of America concernant un éventuel intérêt en passant par les noms de Barclays ou HSBC comme possibles repreneurs, entre autres spéculations.

En pareille circonstance et comme le 'réveil' du titre avait été donné hier par un article du Wall Street Journal, ce dernier ayant une influence certaine sur les investisseurs, nous nous en tenons à la perspective évoquée par ce même journal et déjà mise en avant hier soir suivant d'autres informations : les 2 jours de week-end à venir vont être sans doute décisifs pour le sort de cette grande banque d'affaires. Ceci sans certitude bien sûr, le Washington Post mettant en avant par exemple la volonté de trouver une solution avant l'ouverture des marchés en Asie lundi alors que le New York Times se fait l'écho de difficultés à pouvoir réaliser une telle chose avec un sauvetage historique déjà réalisé il y a quelques jours par le gouvernement américain. A suivre encore et toujours.

Nous avions déjà attiré votre attention sur l'importance des informations de week-end en matière de bourse. En terme de valeurs bancaires, la démonstration n'est décidemment plus à faire.

En arrière-plan, une autre grande banque US, Washington Mutual, dont le cours n'est plus que de 2,73 $ ce soir donne d'autres sueurs froides à Wall Street. Enfin, Merrill Lynch accuse une nouvelle perte consécutive sévère dans de copieux volumes de - 12,25 % à 17,05 $.

Le gouverneur de la banque d'Italie, qui présidait le forum de stabilité financière aurait confirmé le chiffre de 500 milliards $ comme total des pertes des banques comptabilisées à ce jour, et déjà mentionné ici. Concernant les capitaux levés, 350 milliards $ auraient déjà à ce jour été l'objet d'appels sur le marché pour recapitaliser les institutions financières mondiales et un montant au moins égal à 350 Mds $  serait nécessaire pour pallier aux dépréciations à venir sachant que certaines banques auraient sans doute des difficultés à le faire (selon une source de
Dow Jones Newswires lors de la réunion à Nice des ministres des finances et des gouverneurs de banque centrale européens)

Sur le terrain économique, les ventes au détail US pour août se sont repliées pour le 2ème mois d'affilée de 0,3 % sur un mois après - 0,5 % en juillet (révisé de - 0,1 % en première estimation) et ne progressent plus que de 2 % environ sur un an.

Avec le recul des matières premières, les prix à la production pour le mois dernier sont ressortis logiquement en baisse de - 0,9 % sur un mois et de + 9,6 % sur un an. Hors énergie et alimentation, la hausse persiste de + 0,2 % en un mois et de + 3,6 % sur un an.

En Europe, la production industrielle 'des 15' s'est rétractée de - 0,3 % sur un mois en juillet et de - 1,7 % en un an soit la plus baisse la plus nette depuis mi 2003.

D'autres articles sont à suivre durant le week-end comme d'habitude.

         → A consulter :

             .
Les volumes : un indicateur à double tranchant (Introduction)
             .
Les volumes : un indicateur à double tranchant (cas pratique)

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article