L'Allemagne apporte une garantie d'état sur les dépôts

Publié le par Gilles Caye

Alors que la Chancelière Angela Merkel avait critiqué la décision irlandaise prise de manière isolée de garantir sans limite pour 2 ans les dépôts et d'autres engagements bancaires du système financier irlandais, la même garantie sera apportée par l'état allemand aux dépôts d'épargne des particuliers allemands.

La garantie est sans limite alors qu'elle n'était jusqu'ici que de 20 000 €. Concrètement l'estimation porte sur 568 milliards € de dépôts.

Cette décision est prise dans le prolongement du retrait des banques du plan sauvetage de la banque Hypo Real Estate évoqué lundi dans Actualité - Bourse : parfum de débâcle, les pertes de cette dernière pouvant être bien supérieures à celles initialement annoncées. Le feu vert de la Commission Européenne avait été donné sur ce plan dès jeudi. Pour mémoire: cette banque est intégrée au DAX 30, l'équivalent du CAC 40 français. Son activité concerne essentiellement le financement de l'immobilier commercial. Ce n'est ainsi pas vraiment une banque de "dépôts".

Après un discours de Merkel pour rassurer en indiquant que le gouvernement se portait 'garant' des dépôts, le Ministère des Finances allemand a rendu la nouvelle officielle peu après.

Edition Spéciale : le plan irlandais ''à la suédoise'' fera-t'il des émules ?  ...et bien, l'Allemagne est donc la seconde nation à mettre en place une telle mesure en moins d'une semaine. La Grèce a également évoqué par la voix de son ministre des finances une telle possibilité mais cela ne ressort pour l'heure que comme un 'engagement politique' et non comme un plan de garantie qui modifierait la législation.

Une telle garantie est dans le 'collimateur' de l'Union Européenne et de son Commissaire à la concurrence Neelie Kroes qui y voit 'une mesure discriminatoire'.

Carte illustrée de l'Europe avec les dépôts par personne en € par pays en Europe (en vert), dette immobilière par personne (en bleu) et baisse des bourses en septembre



Le point crucial ici est motivé par l'importance qu'à Hypo au sein des obligations foncières, publiques et para-publiques  allemandes dénommées pfandbrief. Les émissions de Hypo sur ce marché représenteraient un peu moins de 200 milliards € sur les 900 milliards € émis dans ce cadre par les acteurs allemands et qui y font figure de référence (benchmark) en Europe dans un marché obligataire très sécurisé d'une valeur totale de 2 000 milliards € dont les obligations sont dénommées 'covered bonds'(Elles sont émises par les acteurs financiers français sous ce vocable dans lesquelles on trouve par exemple les obligations foncières. 10 % des covered bonds sont émises par des acteurs français en terme d'encours, soit la 4 ème place en Europe seulement, les 3 premiers pays représentant plus de 70 % du total)

Un défaut d'un émetteur sur ce marché entraînerait une onde de choc sur l'ensemble de ce marché européen de grande dimension et serait la porte ouverte au développement concret du risque systémique, celui-ci finançant de grands projets, de l'immobilier ou de grandes infrastructures par exemple.

Nous sommes là au coeur même de notre dispositif financier, et non seulement bancaire en Europe (et tout particulièrement en Allemagne) à la manière de ce qui a été décrit dans
Aux portes de la zone vitale du système financier US pour le système financier américain il y a quelques jours en arrière.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article