Les valeurs automobiles portées par le Trésor US

Publié le par Apprendrelabourse.org

Selon le Conseil International des centres commerciaux, les chaînes de magasins américains seraient susceptibles d'enregistrer une des pires saisons de ventes de fin d'année depuis 1969.

Le moral des consommateurs est d'ailleurs ressorti à un nouveau plus bas depuis 1967, à 38, suivant la mesure du Conference Board pour le mois de décembre contre 44,9 le mois dernier. On retrouve là en fait le niveau d'octobre à 38,8 qui a marqué le moment de la rupture nette et de l'aggravation de la crise après les 61,4 de septembre.
Si les anticipations pour les mois à venir se dégradent légèrement, la situation actuelle est jugée en forte baisse à 29,4 contre 42,3 précédemment. La peur du chômage est la crainte principale. Par contre et en dépit de la baisse des matières premières, de nombreux biens de consommations et de l'immobilier, les anticipations des ménages concernant l'inflation, toujours suivant cette statistique, ne régressent que très légèrement passant de 6,8 % en octobre à 5,8 % ce mois-ci.

Les prix immobiliers, suivant l'indice Case-Shiller ci-dessous, continuent leur dégringolade avec une nouvelle décote de - 2,2 % sur un mois en octobre après - 1,85 % en septembre pour les 20 plus grandes métropoles. La décrue atteint désormais - 18 % sur un an. Retour aux prix de mars 2004... avec une baisse des prix moyenne qui est de 23/25 % par rapport aux records constatés courant 2006 (à consulter également : L'immobilier américain : puits sans fond)



Meilleure évolution par contre pour l'indice d'activité de la région de Chicago qui progresse à 34,1 après 33,8 le mois dernier (rappel : août se situait à 57,9)  A noter surtout : le sous indice des prix payés chute encore à 30,5 contre 50,7 en novembre, 80,6 en août et plus de 90 au plus haut en milieu d'année.

Les tendances lourdes ne changent donc pas. Par contre, le Trésor est intervenu à hauteur de 6 milliards $ pour aider la filiale de General Motors, GMAC, spécialisée dans le crédit auto permettant à GM de gagner + 5,56 % et éloignant le spectre d'une possible faillite de cette entité.

Le CAC 40 gagne + 2,76 % dans de très faibles volumes à 3 217,13 points, Peugeot et Renault surfant sur la nouvelle américaine concernant GMAC terminent en hausse de plus de 5 %. Demain, la bourse de Paris sera ouverte mais pour une séance écourtée à 14 heures comme le 24 décembre dernier.



Sur le marché des changes, l'effondrement de la Livre Sterling continue avec en ligne de mire la parité entre l'euro et la devise britannique.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article