L'immobilier américain : puits sans fond

Publié le par Apprendrelabourse.org

Dans un marché quasi désert le CAC 40 cède - 0,73 % à 3 128,41 points.

Le PIB US pour le 3 ème trimestre a été confirmé à - 0,5 %. Pour le Royaume-Uni, le recul est plus important que prévu à - 0,6 % contre - 0,5 % initialement annoncé. En Espagne, suivant les premières estimations, cette fois pour le 4 ème trimestre, pointent vers une baisse de - 1,5 % contre - 0,2 % au 3 ème, + 0,1 % au 2 nd et + 0,3 % au premier (rappel : + 3,7 % en 2007)

Aux USA, le sentiment du consommateur révisé selon l'Université du Michigan se redresse un peu à 60,1 contre 58,8 attendus et 59,1 précédemment.

En ce qui concerne l'immobilier, les ventes de logements anciens ont encore chuté de - 8,6 % sur un mois en novembre, un nouveau record. Le prix médian baisse de - 13,2 % sur un an désormais contre - 11,3  le mois précédent et pratiquement le double enregistré en juillet à - 7,1 %. Les stocks grimpent encore à 11,2 mois de ventes. Il existe cependant une forte disparité entre la région Ouest qui accuse une chute de - 25,5 % sur un an des prix alors que le Nord Est reste stable à - 0,1 %.

Pour les logements neufs, la baisse est de - 2,9 % sur un mois, au plus bas depuis janvier 1991 et représente une baisse de 35,3 % sur un an. La baisse du prix médian sur un an s'élève à - 11,5 % contre - 8,4 % en octobre et - 3,6 % en juillet.

Le prix médian est cependant en hausse sur un mois à 220 400 $ contre 214 600 $ en octobre et 249 100 en novembre 2007. Le prix moyen se redresse également à 287 500 contre 279 500.

En lissant les évolutions mensuelles de manière trimestrielle, la pente reste la même :



En france, la bonne surprise est venue de la consommation des ménages en hausse de + 0,3 % sur un mois en novembre. Selon l'Insee, les dépenses en produits manufacturés gagnent + 1 % et celles en matières de biens durables progressent de + 0,6 % contre - 0,6 % le mois dernier malgré un effritement constant de la part dévolue à l'automobile (- 2,1 % contre - 1,5 %)


Les marchés actions, à l'image du S&P 500 ci-dessus (pour mémoire : "Rally" de fin d'année ? (Partie 1) ) ont passé un premier 'cran' à la hausse mais la progression plus large reste cantonnée par une seconde résistance (en orange) alors que quelques éléments de faiblesse viennent de réapparaître en ce début de semaine. L'indice de la peur (VIX) se situe à 45 (pm. : "Rally" de fin d'année ? (Partie 2) ) et confirme sa consolidation mais toujours dans le cadre de sa hausse débutée fin 2006/ début 2007.

Le Dow Jones perd - 1,18 % à 8 419,49 points.

La bourse de Paris est ouverte demain mais pour une séance écourtée qui fermera à 14 heures (comme pour la séance du 31) Les 25 et 26 décembre sont fermés.

Le baril de pétrole clôture sous les 40 $. La baisse du dollar, la baisse de la production annoncée par l'OPEP, la baisse des prix pour le consommateur ou encore l'hiver rigoureux outre-atlantique ne changent rien à la 'donne'. La consommation de produits pétroliers aux USA a cassé sa tendance long terme cette année (Btu) :


D'ailleurs la consommation globale toutes énergies confondues au sein de la première économie mondiale est en chute : 



En france, malgré la baisse des prix de l'essence sur un an, la consommation de carburant a baissé de - 12,3 % en novembre sur un an (- 16,2 % pour le super sans plomb 95)

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article