"Rally" de fin d'année ? (Partie 1)

Publié le par Gilles Caye

Les actions ont réalisé un score impressionant cette semaine pourtant écourtée par la période de Thanksgiving aux USA. Cette hausse importante typique des marchés baissiers est-elle susceptible de se prolonger au-delà du simple bond ?

 

→ La particularité de la configuration actuelle concerne le S&P 500 avec l'arrivée sur une droite de résistance avec une force sous-jacente plus vue depuis des mois. Ceci se double d'un très grand nombre de secteurs (santé, financières, valeurs de consommation) dans la même situation qui sont susceptibles de libérer un potentiel de hausse complémentaire assez large une fois la zone de résistance passée.

 

1er élément : le potentiel de hausse n'est cependant pas, en cas de cassure, très élevé puisque l'objectif alors libéré et le plus probable serait les 950/1000 points soit la résistance orangée et/ou la moyenne mobile des cours à 50 jours. Des volumes au rendez vous (c'est très faible en l'état) augmenterait cette probabilité.

 

 

→ Les derniers mois ont mis en avant dans les journaux et les analyses ici ou là un grand nombre de hausses temporaires qui ont été justifiées selon un grand nombre d'auteurs par l'attrait pour des valeurs massacrées et des achat à bon compte. Si cela a effectivement été le cas au coup par coup selon le flux et reflux des différentes vagues de hausse et de baisse naturelles dans l'évolution des cours, il était difficile de pouvoir matérialiser de manière pertinente un tel constat qui puisse s'avérer durable et suffisamment large jusqu'ici. Le fonds du marché est cependant entrain d'évoluer plus favorablement dans ce sens.

 

 L'indice ci-dessous des valeurs financières spécialisées dans le financement immobilier et hypothécaire, mis au tapis, a réalisé une progression de + 63 % sur la semaine après la formation d'un double bottom ou 'W' ou encore 'double creux' qui le place aussi dans une position de hausse probable jamais vue durant la crise.

 

 

En clair, les hyènes qui ont déchiqueté ces entités à coup de ventes et ventes à découvert sont entrain de quitter le terrain de jeu. Un plus grand nombre de vautours commencent à quitter les arbres sur ce secteur pour passer des ordres d'achat. L'appel haussier actuel est plus profond que celui enregistré (en vert clair) à la suite de la chute de Bear Stearns en mars.

 

2 ème élément donc : la probabilité d'avoir des investisseurs préoccupés un peu plus par des opportunités et non plus seulement et exclusivement obnubilés par la préservation de leur avoirs et les ventes de précaution a rarement été à ce niveau. Une cassure ici libérerait les indécis dans l'attente d'une "chasse" plus large d'autant que le secteur est très emblématique.

 

Conclusion en l'état : la tendance baissière est toujours d'actualité sur l'horizon de temps représenté par les obliques mais la surprise est  du côté de la hausse. Une demi surprise en fait compte tenu de ces éléments et pas de quoi encore formaliser des espoirs de gains considérables sauf à jouer sur certains terrains bombardés ces derniers mois.

 

Bref... "en attente de signal". La suite dès demain.

Publié dans INVESTIR EN BOURSE

Commenter cet article