Economie : la confiance du consommateur américain se redresse

Publié le par Apprendrelabourse.org

Même physionomie qu'hier pour la séance du jour à la bourse de Paris qui a démarré avec un trou d'air à l'ouverture et a fini avec une reprise en fin de séance. Globalement, les marchés actions restent indécis pris entre des signaux à nouveau contradictoires notamment en ce qui concerne les indicateurs économiques.

Le Wall Street Journal est à nouveau a joué le trouble-fête avec un article qui indique que Citigroup et Bank of America pourraient avoir besoin de renforcer leurs fonds propres suite aux résultats des "
stress tests".


→ La confiance du consommateur américain, calculée par le Conference Board, est ressortie en vive hausse à 39,2 après 26,9 en mars et 25,3 en février et bien au-delà des attentes (29,7) Ce chiffre provient cependant d'une enquête réalisée avant l'information concernant la grippe porcine en Amérique
(Par ailleurs, beaucoup moins suivi que cet indicateur, l'indice ICSC des chaînes commerciales ou de grands magasins américains a reporté ce jour une baisse des ventes de - 0,7 % sur la semaine contre - 0,4 % la semaine dernière. La variation annuelle tombe de - 0,1 % à - 1,7 %)





Autre temps fort du jour, les prix de l'immobilier ont continué à chuter en février mais pour la première fois en 16 mois la variation annuelle n'établit pas de nouveau record  (18,63 % après 19 %)



Le CAC 40 lâche - 1,66 % à 3 051,02 points alors que le Dow Jones est à l'équilibre en début de soirée aux alentours de 8 000 points.


Demain, la journée sera la plus chargée de la semaine avec le communiqué de la Fed à l'issue de sa réunion de 48 heures actuellement en cours.
Les taux étant au plancher, il y a peu de surprise à attendre sur ce plan.
Par contre, après la décision du 18 mars dernier et la situation économique et financière particulière, les opérateurs scruteront toute indication aussi infime soit elle concernant ses anticipations sur la sortie de crise et sur la situation des prix ( synthèse & détails ->
USA : le taux d'intérêt réel devient supérieur au taux de la Fed )

Nous prendrons connaissance également du chiffre provisoire du PIB pour le 1er trimestre après les - 6,3 % du 4 ème trimestre 2008.


A noter : un nouveau record sera pulvérisé d'ici jeudi soir sur le plan des émissions d'obligations du gouvernement américain qui a prévu de lever 101 milliards $ en une seule semaine pour financer son déficit budgétaire, évalué à 1 850 milliards $ sur l'ensemble de l'année.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article