La récession américaine et son contexte historique. Pire ou mieux qu'en 1929 ?

Publié le par Gilles Caye

Tout récemment l'analyste Paul Schwartz, Cfr.org a publié une série de graphiques qui replace quelques grandes données dans leur contexte historique.


Les comparaisons de ce type  sur le net existent déjà mais voici une des meilleures études que j'ai pu voir jusqu'ici :

- tout d'abord le document reprend un grand nombre de données tout en restant synthétique. Habituellement seule une ou deux données isolées sont reprises

- la place laissée à l'analyse personnelle de l'auteur est limitée au strict minimum

- les graphiques retiennent comme point "zéro" la date d'entrée en récession et non pas comme base le "pic" du graphique étudié qui peut accentuer les effets graphiques.

- les courbes intègrent l'ensemble du profil historique dynamique des données avec la phase d'entrée dans la crise et son développement


Est-ce pire qu'en 1929 ? Ou bien est-ce bien moins prononcé ? Les réponses sont variables bien sûr suivant les critères choisis et le choix de leurs auteurs. 

 Si vous souhaitez vous faire un peu plus précisément votre propre avis sur la question, voilà qui devrait vous satisfaire. Quelques extraits suivent. Pour ceux qui ont un peu de mal avec l'anglais et certaines notions, n'hésitez pas à solliciter des réponses en commentaire. Cependant, il n'y a pas d'obstable majeur, toutes les données et les notions sont traitées habituellement sur le site (payroll = statistique des créations d'emplois)


Extraits :

1 / Le déficit budgétaire américain en pourcentage du PIB





En rouge : situation actuelle / En vert : Grande Dépression / En orange : cycle moyen des récessions avant guerre / en : bleu : cycle moyen des récessions depuis la guerre



2 / Les prix immobiliers


... 2 exemples caractéristiques et frappants de la période actuelle. Tout n'est pas aussi noir. A vous de les découvrir. Bonne lecture !

                                  → Téléchargement étude (fichier pdf / 9 pages)

Publié dans INVESTIR EN BOURSE

Commenter cet article