L'euro reprend un peu de hauteur sans les marchés actions

Publié le par Apprendrelabourse.org

La devise européenne reprend près de la moitié du terrain perdu hier (- 1,58 %) contre la devise américaine et repasse les 1,39$ à la faveur de la parution de l'indice ZEW meilleur que prévu.


                                        Source : Zew.de

L'indice du climat de confiance des milieux financiers allemands est ressorti à 44,8 en hausse de 13,7 points contre 35 attendus, un niveau désormais bien supérieur à la moyenne historique de cet indicateur qui se situe actuellement à 26,3.

  . Rappel : l'indice Zew ne traduit que les attentes des investisseurs consultés dans cette enquête et non pas leurs évaluations de la situation actuelle comme détaillé dans notre article du mois dernier. La situation présente reste à des niveaux très faibles mais progresse toutefois de + 2,5 points pour l'Euroland à - 90,7, + 3,1 en Allemagne et + 4,1 pour la France.


Les marchés actions européens n'en ont guère profité au-delà de quelques heures. Après leur glissade hier, ils réussissent à se stabiliser néanmoins puisque le CAC clôture en baisse de - 0,17 % à 3 213,95 points et le DAX termine à l'équilibre (+ 0,02 %)


Immobilier :

Les mises en chantier aux USA (housing starts) ont grimpé de + 17,2 % en mai sur un mois mais ce 'bond' est à relativiser dans la mesure où les permis de construire ne progressent que de + 4 % et surtout la progression reste dans le trend baissier et la lame de fond qui sévissent depuis 3 ans.


                                       source : Barron's Econoday

Déjà en juin l'an dernier, les mises en chantier avaient laissé entrevoir un espoir après 6 mois de relative stabilité et la rupture de la moyenne mobile de cette statistique sur 6 mois (en bleu)  
En tout cas le marché n'a pas montré de grandes convictions sur la nouvelle. Il est vrai que parallèlement les chiffres sur la production industrielle alimentaient le flux de news pour les opérateurs...


√ Industrie :


Les prix continuent de baisser à un rythme de - 4,7 % annuellement, du jamais vu depuis 1949 mais sur un mois en mai, le gain s'élève à +0,2% . Hors alimentation et énergie, la variation annuelle reste largement positive au contraire à + 3 %, n'étant pas affectée dans le calcul par la hausse record du pétrole l'an dernier à pareille date.

Au chapitre de la production industrielle, l'enthousiasme n'était pas de mise avec une révision du chiffre d'avril de - 0,5 à - 0,7 % et une baisse de - 1,1 % en mai au-delà des - 1 % attendus. Le rythme annuel passe de - 12,7 à - 13,4 % (Russie : - 17,1 % en mai sur un an)


Demain le marché a rendez vous à 14 heures 30 avec les chiffres de l'inflation anticipés à + 0,3 % pour mai sur un mois (et de + 0,1 % en ce qui concerne l'indice hors énergie/alimentation)

                                      •    La clôture tout à l'heure  à Wall Street est à surveiller pour confirmer ou invalider les seuils graphiques évoqués hier soir actuellement travaillés avec un Dow Jones qui qui s'enfonce à 8540 peu avant 19 heures.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article